Insolite. Il remporte un million d'euros à Lapalisse (Allier), son buraliste l'escorte pour aller chercher le gain

Le vainqueur du My million a acheté sa grille au Loto-presse de Lapalisse (médaillon). / © FRANCOIS GUILLOT / AFP ; Google StreetView 2013
Le vainqueur du My million a acheté sa grille au Loto-presse de Lapalisse (médaillon). / © FRANCOIS GUILLOT / AFP ; Google StreetView 2013

Le 14 août 2018, un habitant de Lapalisse (Allier) a empoché un million d'euros grâce au tirage au sort de son code au jeu Euro millions-My million. Habitué du Loto-presse de la commune, il a pu compter sur l'aide du buraliste pour aller chercher son dû fin septembre.

Par V.P.

Lapalisse a un nouveau millionnaire ! Le 14 août, un habitant de cette commune située près de Vichy (Allier) a remporté le gros lot : il a empoché un million d'euros grâce au tirage au sort du code de sa grille Euro millions-My million.

Laurent Clarisse est le gérant du Loto-presse de Lapalisse, où le gagnant vient régulièrement jouer. Il se souvient de ce 19 août, cinq jours après le tirage. "Je suis venu le voir et je l'ai pris à part. Je lui ai demandé s'il était émotif, s'il voulait s'asseoir," raconte le buraliste. En apprenant la bonne nouvelle, l'heureux élu, qui souhaite rester anonyme, n'est pas sorti de ses gonds et est resté calme.
 

Une victoire qui aurait pu passer inaperçue

À l'Euro millions, les joueurs doivent sélectionner des chiffres dans une grille en espérant qu'ils soient ensuite tirés au sort par la Française des jeux (FDJ). Mais chaque grille Euro millions comporte, en plus, un code My million qui, s'il est tiré, fait gagner un million d'euros à son propriétaire. "Lorsque les chiffres de leur grille n'ont pas été attribués, les joueurs la jettent très souvent. Peu d'entre eux, finalement, vérifient que leur code My million a été tiré," remarque Laurent Clarisse. C'était le cas du Bourbonnais, qui a appris la nouvelle après vérification du code par le buraliste.

Le gérant du Loto-presse a assisté l'heureux gagnant, car devenir millionnaire n'est pas si simple. En temps normal, ce dernier aurait dû se rendre à Paris pour récupérer sa récompense. Mais en contactant le service des grands gagnants de la FDJ, Laurent Clarisse négocie un rendez-vous à Clermont-Ferrand le 29 septembre. "Comme le monsieur n'avait pas le permis, je me suis proposé de l'emmener à Clermont," indique-t-il. Après avoir réceptionné le chèque, il escorte même son client à la banque, sans rien accepter en retour.

Depuis, Laurent Clarisse n'a pas revu le lauréat. Dans son établissement, où le taux de retour au joueur se chiffre entre 63 et 65% (pour 100 euros misés, le bureau reverse 63 euros aux joueurs, NDLR) et où les gains de plus d'une centaine d'euros sont fréquents, on n'avait jamais vu ça. "Mes prédécesseurs n'avaient jamais fait gagner une somme aussi importante," reconnaît celui qui a repris le commerce en novembre 2017.

 

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus