METEO. Orages dans l'Allier : des grêlons de la taille d'une balle de ping-pong

La grêle s’est abattue violemment sur l’Allier et le nord-ouest du Puy-de-Dôme ce mardi 11 juillet. Des grêlons de la taille d’une balle de ping-pong sont tombés près de Vichy. Les responsables : les supercellules orageuses.

De violents orages de grêle se sont abattus dans l’Allier et le nord-ouest du Puy-de-Dôme, placés en vigilance orange par Météo France ce mardi 11 juillet. Les pompiers ont activé un poste de Commandement au centre de secours de Gannat sous le commandement du Commandant Durantet. La cellule de crise de la préfecture a été activée.  A midi, 328 interventions sur le département ont été demandées, dues aux intempéries, dont 141 traitées et 187 encore à traiter. Sur la seule commune de Gannat, 81 interventions ont été traîtées et 165 restent en attente. En tout, 29 sapeurs-pompiers sont engagés ainsi que 3 échelles aériennes et un drone.

Plus de 250 demandes d'intervention à Gannat

La maire de Gannat Véronique Pouzadoux fait face aux dégâts dans sa commune aux côtés des secours, pour être sûre de ne laisser personne en difficulté : “On est toujours en intervention avec les pompiers avec plus de 250 demandes d'intervention dans ce qu'on a référencé. Les pompiers sont un petit peu partout en ville pour pouvoir réparer les tuiles et les toitures. Nous sommes également en train d’appeler toutes les personnes un peu isolées référencées dans nos fichiers pour être certain de ne passer à côté de personne. Il y a beaucoup de solidarité dans la commune. On avance petit à petit pour prendre les mesures d'urgence, les uns avec les autres. 

De violentes chutes de grêle

L'édile n'a pu que constater les dégâts, dans une commune déjà dûrement frappée par la grêle l'an dernier : On a des grêlons qui ressemblent à des balles de tennis ou des boules de pétanque. Avec la puissance, ils ont fait beaucoup de dégâts matériels sur les voitures, dans les jardins et sur les toits, les tuiles cassées. On fait face à notre 2e épisode de grêle. Il y a un an aussi, on en avait eu, avec des toitures qui n'étaient déjà pas toutes réparées et des bâches qui existaient encore.  Des grêlons de la taille d’une balle de tennis ont été relevés ailleurs dans l'Allier : « Les supercellules provoquent de violentes chutes de grêle sur les secteurs actuellement concernés. Elles sont multiples et sévères sur Allier, Nièvre, Saône-et-Loire, Loire et Rhône », indique l’observatoire des orages Keraunos.

Selon Keraunos, une supercellule « a pour particularité de pouvoir conserver une activité intense durant parfois plusieurs heures. Un orage supercellulaire un phénomène remarquable et particulièrement dangereux. En effet, par sa structure et sa longévité, une supercellule est toujours associée à des ascendances extrêmement violentes, qui dans certains cas peuvent excéder 200 km/h (vent vertical ascendant), et à une production de météores particulièrement intense : violentes chutes de grêle, précipitations diluviennes, fortes tornades, rafales de vent extrêmes. »

A Cognat-Lyonne (Allier), des grêlons de la taille d'une balle sont également tombés :

La maire Véronique Pouzadoux recommande de prendre garde aux démarcheurs : “On a eu très peu de coups de vent et il n’y a pas de dégât humain. Maintenant, il faut faire très attention. Si j’ai un message à faire passer c'est sur les entreprises de démarchage. Les pompiers, les gendarmes et la mairie n'envoient personne. Que les gens fassent bien attention et nous appellent.” Elle recommande donc de passer par des organisme officiels en cas de dégâts liés aux intempéries.