Non, il n’y a jamais eu de statue de Pétain à Vichy, contrairement à ce qu'affirme Olivier Faure

A Vichy (Allier), il n’y a jamais eu de statue du maréchal Pétain déboulonnée en 2014. Cette fausse information relayée dans un tweet par Olivier Faure, 1er secrétaire du PS, provenait du site parodique NordPress et a été démentie par le maire Frédéric Aguilera (LR) ce mardi 23 juin.

Philippe Pétain, chef de l'Etat français, le général Emile Laure, le ministre de l'Intérieur Pierre Pucheux et le directeur du cabinet civil Henry du Moulin de Labarthète sortent du conseil des ministres qui s'est tenu au Pavillon Sévigné à Vichy le 12 août 1941.
Philippe Pétain, chef de l'Etat français, le général Emile Laure, le ministre de l'Intérieur Pierre Pucheux et le directeur du cabinet civil Henry du Moulin de Labarthète sortent du conseil des ministres qui s'est tenu au Pavillon Sévigné à Vichy le 12 août 1941. © AFP

Le 19 juin, le 1er secrétaire du Parti Socialiste Olivier Faure écrivait sur son compte Twitter : « La dernière statue de Pétain a été déboulonnée à Vichy en 2014. Personne n’y a vu un geste totalitaire. Il n’a pas pour autant disparu de notre histoire. Il reste le héros de Verdun mais on n’honore plus le collaborateur. » Le tweet a fait bondir d’indignation Frédéric Aguilera (LR), maire de Vichy, et pour cause : le maire est formel, il n’y a jamais eu de statue du maréchal Pétain à Vichy. « Vichy n’a jamais commémoré Pétain. Aucune statue n’a été déboulonnée en 2014 parce qu’il n’y en a jamais eu », affirme Frédéric Aguilera.

Une information reprise d'un site parodique

Olivier Faure serait, selon le site de vérification d’informations CheckNews, tombé dans le piège du site parodique NordPress. En effet, en 2014, NordPress a publié un article intitulé : « La dernière statue du Maréchal Pétain déboulonnée à Vichy ». Il y est indiqué que la statue, située « Place du 10 Juillet », a été déboulonnée. Seulement, à Vichy, il n’y a pas non plus de « Place du 10 juillet ». « Il y a une plaque commémorative du 10 juillet, rendant hommage aux 80 députés ayant voté contre le gouvernement de Pétain et ça s’arrête là. Si Olivier Faure s’était documenté il l’aurait su. De toute façon, c’est très ancré dans l’inconscient collectif que Vichy est une ville de collabos, alors quand on voit une information comme celle-là sur Vichy on ne se donne pas la peine de vérifier. Peut-être que si ça avait été à Bordeaux ou à Lyon il aurait regardé à deux fois », dénonce le maire de Vichy. Ce dernier a répondu sur Twitter à Olivier Faure : « Merci d’éviter les fakes news ! Il n’y a jamais eu de statue de Pétain à Vichy ! Et je vous rassure aussi, le logement que F. Mitterrand occupait à Vichy pendant la guerre, n’existe plus. »

"Cette erreur était plus qu’évitable"

« Quand c’est un site satirique comme NordPress qui véhicule ce genre d’informations, c’est drôle, mais lorsque ça vient de l’un des partis les plus importants en France, c’est un problème. D’autant plus que l’information a été reprise par le site Historia. Cette erreur était plus qu’évitable, c’est du pur délire», ajoute Frédéric Aguilera. En effet, le site Historia est lui aussi tombé dans le piège de NordPress, affirmant cette fois que la statue avait été déboulonnée en 2012. « C’est un amalgame permanent entre le gouvernement de Pétain et la ville de Vichy qui a été dénoncé dès 1944. Il faut que les Français arrêtent de rejeter leur amertume sur Vichy et que chacun balaye devant sa porte. C’est très choquant et malheureusement très fréquent », explique le maire.

Le magazine Historia a reconnu une erreur et a présenté, dans un tweet, ses excuses aux lecteurs et à la ville de Vichy : "Nous présentons nos plus sincères excuses à nos lecteurs et à la ville de Vichy concernant l’article de janvier 2018 mentionnant le déboulonnage de la statue de Pétain en 2012. Laurent Joffrin auteur de l’article déplore « avoir fait une erreur »."

"Le régime de Vichy", un amalgame trop fréquent

Depuis qu'il est maire, Frédéric Aguilera se bat pour que la ville de Vichy ne soit plus associée au régime de Pétain. En août 2019, il était reçu à l’Elysée par le président Emmanuel Macron, afin de dénoncer l’utilisation de la formule « régime de Vichy ». Il déclarait alors : « A deux reprises, le président de la République a utilisé le terme de Vichy dans ses discours mémoriels. A chaque fois on a essayé de sensibiliser le cabinet du président pour faire évoluer ce vocabulaire heurtant. Vichy c’est 2 000 ans d’histoire. Les conseillers du président ont souhaité qu’on puisse en discuter. J’ai expliqué pourquoi j’estimais que ce langage était à bannir au niveau officiel. Les conseillers ont compris. J’ai insisté sur le fait que cet abus de langage renvoyait à un déni historique, dangereux à l’heure des populismes. » En février, il a obtenu du directeur du Mémorial de la Shoah à Paris un courrier annonçant qu'il comptait faire disparaître le "régime de Vichy" dans son institution. Après validation de son comité scientifique, la sémantique pourrait être remplacée par "régime de Pétain" sur les plaques et le site internet du mémorial.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société politique seconde guerre mondiale culture histoire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter