Pourquoi près de 200 arbres sont abattus dans l’Allier

Dans l'Allier, en cette mi-février, des difficultés de circulation peuvent apparaître au nord de Gannat, près de Vichy, sur la RD 2009. Quelque 191 arbres doivent être abattus parce qu'ils deviennent dangereux. Les coupes d’un premier lot de 35 arbres seront terminées vendredi 17 février. Tous les arbres seront remplacés : 200 de plus seront plantés.

Dans l’Allier, entre Mazurier et Gannat, près de Vichy, 191 arbres forment un alignement sur la RD 2009. Certains sont malades et d’autres sont trop vieux. Thierry Gedrzezak, chargé des « dépendances vertes » au Conseil Départemental de l'Allier, explique : « Ils sont en fin de vie. Par exemple, cet arbre a une partie complètement sèche. Cela veut dire qu’il n’a absolument plus de vie. Il n’y a qu’un peu moins de la moitié de l’arbre qui a un peu de vie mais on se rend compte que c’est la fin ». 

La circulation perturbée 

   

Ces arbres desséchés perdent leurs branches et elles représentent un danger pour les automobilistes. Plus de 9 000 véhicules empruntent chaque jour cette ancienne nationale gérée aujourd’hui par le département de l’Allier. L’abattage se fait sans interrompre totalement la circulation, juste le temps de la chute. Thierry Gedrzezak, chargé des « dépendances vertes » au Conseil départemental de l'Allier, indique : « Lorsqu’on abat les arbres, il faut pouvoir arrêter les gens un certain temps. Les gens peuvent être arrêtés entre 5 et 10 minutes donc on les arrête manuellement. Cela nous permet d’abattre les arbres sur la route et de dégager la chaussée pour que les usagers puissent reprendre la route ».

durée de la vidéo : 00h01mn40s
Dans l'Allier, en cette mi-février, des difficultés de circulation peuvent apparaître au nord de Gannat, près de Vichy, sur la RD 2009. Quelque 191 arbres doivent être abattus parce qu'ils deviennent dangereux. Les coupes d’un premier lot de 35 arbres seront terminées vendredi 17 février. Tous les arbres seront remplacés : 200 de plus seront plantés. Intervenants : Thierry Gedrzezak, chargé des « dépendances vertes » au Conseil départemental de l'Allier / Véronique Pouzadoux, vice-présidente en charge des infrastructures de mobilité au Conseil Départemental de l'Allier ©C. Darneuville / C. Peltin / L. Aubisse


 

Des arbres replantés

D’ici la fin de la semaine, un premier lot de 35 arbres sera abattu. Les autres le seront d’ici 2038, mais tous seront remplacés dès cette année. Véronique Pouzadoux, vice-présidente en charge des infrastructures de mobilité au Conseil Départemental de l'Allier, souligne : « On a décidé de planter tout de suite pour que ces arbres à hautes tiges puissent prendre et qu’on ait toujours cet espace arboré au bord de nos départementales. On replante intelligemment, c’est-à-dire derrière les glissières de sécurité, un peu loin de la route, pour permettre d’avoir ce patrimoine et d’assurer la sécurité routière des véhicules. On va replanter 289 arbres sur cet axe ».
 
Quelques arbres abritaient des chauves-souris. Des gîtes en bois les accueilleront le temps qu’elles s’adaptent à leur nouvel environnement.