Vichy : le restaurant La Rotonde cherche un repreneur

La Rotonde de Vichy, un restaurant emblématique de la ville bourbonnaise, recherche un nouveau gérant. Après 13 ans d'activité, Bruno Cassard et Marlène Chaussemy ont décidé de quitter les lieux pour une affaire plus petite.

La Rotonde de Vichy ne sert actuellement plus aucune assiette sur ses tables. Ce restaurant incontournable du paysage vichyssois cherche un successeur à Bruno Cassard et Marlène Chaussemy, gérants du lieu pendant 13 ans. C’est donc un bâtiment emblématique de la ville qui se retrouve fermé. "C’est un vrai marqueur visuel. C’est un peu le symbole de la dynamique de la ville qui à partir des années 60 s’est tournée vers sa rivière", décrit Charlotte Benoît, 1re adjointe à la ville de Vichy.

"C’est un lieu auquel les Vichyssois sont très attachés par son emplacement unique et magique, à proximité des parcs, du centre-ville […] Et puis, c’est aussi un outil touristique qui est très important. C’est à la fois une tribune incroyable pour tous les événements culturels, sportifs, qui sont organisés tout au long de l’année."

"On y a passé treize années avec beaucoup de bonheur"

Bruno Cassard, ex-responsable de salle à La Rotonde

Pour Bruno Cassard, ex-responsable de salle à La Rotonde, c’est avec le cœur lourd qu’il met fin à cette affaire. "C’était un lieu qui vivait. On y a passé treize années avec beaucoup de bonheur. Progressivement, on a construit l’affaire. On a compris ce qu’on voulait faire, c’est-à-dire ce restaurant, plus la brasserie."  

Le couple a décidé de mettre fin à l'activité faute de personnel en haute saison. La Rotonde accueillait deux restaurants : La Table de Marlène tout au long de l'année, et la brasserie ouverte sur la période estivale. Une grande structure qui demande de trouver une main-d'œuvre qualifiée en nombre suffisant. "On emploie 40 personnes dans la structure complète, en pleine saison. Et déjà, après le confinement, on s’est rendu compte que la main-d’œuvre qualifiée faisait vraiment défaut dans notre corporation" explique Marlène Chaussemy, Ex-cheffe de cuisine de La Rotonde. 

"Quand on a voulu ouvrir l’année dernière, on avait une équipe de 22 personnes à l’année. Progressivement, on a embauché du personnel pour assurer la saison. Jusqu’à 25, 26, on trouvait un personnel qualifié. Quand il s’agit de trouver les 40, là on rentrait dans les difficultés, où on avait du personnel qui se présentait avec une bonne volonté, mais on n’avait pas la qualification suffisamment importante. On a un restaurant qui est de qualité, une brasserie de qualité, et on ne peut pas avoir une main-d’œuvre non qualifiée, parce qu’on ne répondrait plus du tout aux critères de la restauration qu’on veut faire aujourd’hui."

Un appel à projet ouvert jusqu'au 23 décembre prochain

La mairie de Vichy, propriétaire du lieu, compte bien continuer à faire vivre le restaurant. Un appel à projet a été lancé pour trouver un nouveau collaborateur. Les potentiels repreneurs ont jusqu'au 23 décembre pour présenter leur projet. Mais avec une exigence à la hauteur de l'établissement.

"On voudrait rester dans cette même dynamique de qualité, de gastronomie. C’est important pour notre ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. On doit pouvoir offrir une diversité de choix et de qualité dans les restaurants […] On veut des gens qui ont un vrai coup de cœur pour ce lieu et ont envie de le porter", exprime Charlotte Benoît.

Des premières visites ont déjà eu lieu sur les 670 m² du site. La candidature retenue doit être annoncée en février prochain. L'occasion pour La Rotonde de fêter son soixantième anniversaire, avec le nouveau maître des lieux.