VIDEO. "Elle y va pour gagner", Léa Ferney, médaillée paralympique de ping-pong, vise les Jeux de Paris 2024

Plus sur le thème :

Tout juste 18 ans, Léa Ferney est une jeune pongiste exceptionnelle qui a déjà décroché les plus belles récompenses. Mais à en croire ses entraineurs, ce n’est qu’un début.

Article écrit par Katia Chapoutier

En collaboration avec Cocottes Minute Productions

Léa participera aux Virtus Global Games Vichy France 2023, la compétition internationale la plus importante pour les sportifs de haut niveau déficients intellectuels, porteurs de Trisomie 21 et autistes sans déficience intellectuelle.

Un réel plaisir de jouer

La pongiste Léa Ferney a souvent un petit sourire en coin, du genre à laisser entendre qu’elle ne partage pas tout ce qu’elle pense. Et c’est vrai qu’elle est pudique Léa, pudique et modeste… Pourtant, elle a écrit l’histoire puisqu’elle est la première athlète sport adapté française à avoir disputé une finale paralympique. C’était aux jeux de Tokyo en 2021…

Erwan, son entraineur, se souvient de la décontraction absolue dont elle faisait preuve une heure à peine avant le match de ping-pong de sa vie. Jamais stressée, toujours prête à plaisanter, mais surtout prête à prendre plaisir à jouer.

Depuis le plus jeune âge

Le Ping comme elle l’appelle, elle s’y est mis enfant dans le garage de ses parents. Un plaisir, un jeu de petite fille qui est devenu un enjeu et un défi. Au point d’être repérée à 11 ans et d’intégrer les équipes de sports adaptés. Et aujourd’hui à 18 ans, elle a un palmarès à faire blêmir n’importe quel sportif de haut niveau en fin de carrière. Médaillée aux championnats du monde, aux championnats d’Europe, aux Global Games d’Australie et donc médaillée paralympique, elle est aujourd’hui classée première mondiale. Ce que cela lui fait ? "Cela me fait plaisir" Tout simplement. Comme si c’était une évidence. Elle aime jouer, elle aime la compétition, elle aime être en équipe…. Comment ne pas gagner ?

À quelques jours des Global Games, elle n’a qu’un seul objectif : décrocher la première place qui lui assurera une sélection automatique pour Paris 2024. Mais elle a aussi des envies : profiter du plaisir de jouer à domicile, rencontrer des sportifs du monde entier et… rire. "Une chose est sûre, c’est qu’il ne faut pas se louper avec Léa" souligne son entraineur "car elle a la vanne efficace et elle ne vous rate pas."

Un quotidien aménagé

Aujourd’hui, Léa partage sa vie entre Dijon où elle prépare un CAP restauration et Poitiers où elle fait des stages intensifs d’entraînement en perspective des échéances importantes. 

Au vu de son parcours sans faille, un aménagement scolaire a été mis en place lui permettant de s’entrainer tous les jours… Le futur ? Gagner d’autres médailles et profiter de cette double vie où se mêlent Ping et apprentissage de la restauration… Un parcours ambitieux ? Non simplement le bonheur de suivre ses rêves…

Son palmarès au ping-pong :

  • Championne du Monde ITTF PTT en simple dame et vice-championne du monde en double dame à Grenade en 2022.
  • Vice-Championne Paralympique en simple dame à Tokyo en 2021.
  • Médaille de Bronze en double dame aux VIRTUS Global Games de Brisbane en 2019.

NB : Le handisport est destiné aux personnes avec un handicap visuel, auditif ou moteur. Le sport adapté s'adresse aux personnes qui présentent un handicap psychique ou mental.

Retrouvez tous nos contenus sur notre plateforme.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité