Nicolas Virapin lève son poids de quatre kilos vers le ciel. Avec un sourire heureux, il l’observe comme s’il était un prolongement de son corps. Puis dans un geste parfait, il le lance, dépassant allègrement les 7 mètres.

Article écrit par Katia Chapoutier

En collaboration avec Cocottes Minute Productions

C’est ce même sourire épanoui que l’on peut voir lorsqu’il doit prendre le départ pour le 200 mètres. Comme s’il savourait déjà sa victoire avant même de démarrer…

Nicolas participera aux Virtus Global Games Vichy France 2023, la compétition internationale la plus importante pour les sportifs de haut niveau déficients intellectuels, porteurs de Trisomie 21 et autistes sans déficience intellectuelle. Dire que Nicolas aime le sport est un euphémisme. Il chérit l’effort plus que tout au monde, il en déguste chaque instant et en fait le pivot central de sa vie…. Une vie dotée d’un agenda de ministre. 

Un agenda bien rempli

Le lundi, il s’entraine avec sa troupe de cirque où il est capable de jongler en faisant du monocycle.  Le mardi, c'est sur le cours de tennis, qu’il s’éclate.  Puis le mercredi, il s’adonne à la course de résistance et le jeudi, c'est muscu. Le vendredi est quant à lui consacré au saut en longueur et enfin dimanche, il retrouve la course de vitesse…   Et toutes ces activités se conjuguent avec son travail à l’ESAT. 

Autant dire que Nicolas est un actif… Mais il est surtout un compétiteur-né… Ainsi, il a réussi à décrocher des médailles et des records pour le saut en longueur ou le 200 mètres, disciplines où aucun sportif trisomique n’avait encore performé à ce niveau-là.
Non seulement il gagne tout, mais plus la compétition est importante et plus ses résultats sont excellents.

Une joie de vivre grâce au sport

Il faut le voir sur les pistes du stade, que ce soit avant de lancer le poids ou de prendre le départ de la course. Il sourit, il rayonne déjà, tout au bonheur de donner le meilleur de lui-même…  Une joie de vivre qui est un peu en décalage avec le contact humain qu’il peut avoir.

Nicolas est très timide, vestige d’une enfance où sa diction hésitante lui a valu les moqueries de ses camarades. Alors quand il rencontre quelqu’un nouveau, il lui faut du temps pour évaluer s’il y a danger ou non… un temps où Nicolas ne parle pas.

Une vraie complicité avec son entraîneur

Naturellement, le sport est tout simplement devenu son mode d’expression. Alors pour Frédéric Mangue son entraineur depuis 2016, face à un Nicolas silencieux, il a fallu apprendre à décrypter les attitudes et les postures…

Néanmoins, leur complicité est évidente et quand Nicolas évoque ses records, c’est pour aussitôt exprimer sa reconnaissance envers son entraineur, mais aussi envers Marc Truffaut, le président de la Fédération Française du Sport Adapté… Ces deux hommes-là sont presque des figures paternelles choisies pour un jeune homme qui a perdu son papa à l’adolescence.
Nicolas fait également partie de la Fédération Française d’Athlétisme où il participe à des compétitions avec ce que l’entraineur appelle des « sportifs ordinaires », à savoir des valides. 
En se mélangeant avec d’autres profils, Nicolas a montré l’ampleur de ses capacités, mais il a aussi gagné le respect de bien des sportifs qui ont mesuré à quel point il était un champion extra-ordinaire !

Le palmarès de Nicolas Virapin en athlétisme :

  • Champion d’Europe II1 2022, au poids, longueur et sprint, triathlon
  • Champion du monde II2, Global Games 2019 à Brisbane au poids, longueur et sprint

NB : Le handisport est destiné aux personnes avec un handicap visuel, auditif ou moteur. Le sport adapté s'adresse aux personnes qui présentent un handicap psychique ou mental. 
En Handisport, il existe pour les jeux paralympiques une dizaine de classifications différentes en fonction des handicaps, une demi-douzaine pour les déficients auditifs ou visuels, il n'existe, à l'heure actuelle, qu'une seule classification pour le Sport Adapté qui regroupe 3 grandes familles :

  • Les Autistes avec déficience intellectuelle ou II1
  • Les Trisomiques ou II2
  • Les autres (Autistes sans déficience intellectuelle, troubles psychiques et divers Psy)

Les Trisomiques de par leurs qualités physiques et même morphologiques ne peuvent pas rivaliser en termes de performances avec les autres. C'est pourquoi, il n'y a pas de trisomiques aux Jeux paralympiques.

Retrouvez tous nos contenus sur notre plateforme.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité