Anne-Marie LAGRANGE et Sandra LAVOREL, de Grenoble à l'Académie des sciences

Anne-Marie LAGRANGE / © France 3 Alpes
Anne-Marie LAGRANGE / © France 3 Alpes

L'astrophysicienne Anne-Marie LAGRANGE et la chercheuse en écologie alpine, Sandra LAVOREL, vont entrer à l'Académie des sciences, autrement dit au fameux Institut de France. L'annonce a été faite ce mardi 10 décembre. 

Par France 3 Alpes

L'Académie des sciences possède un statut singulier dans le paysage scientifique. Placée sous la protection du président de la République, elle s'administre librement. Cette indépendance tient également au mode de recrutement des académiciens, qui sont élus à vie par leurs pairs, parmi l'élite scientifique de notre pays. Une Académie qui s'adapte aux nouvelles spécialités scientifiques en augmentant régulièrement son effectif et en rajeunissant le profil de son assemblée. Le doyen en est Guy Lazorthes (103 ans), la plus jeune est désormais Laure Saint-Raymond (38 ans).

Une nouvelle élection vient de faire passer le nombre des académiciens à 262 dont deux grenobloises.

Dans la Section des sciences de l'univers, on compte désormais Anne-Marie LAGRANGE, 51 ans. Directrice de recherche au CNRS, elle travaille pour l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble. Cette astrophysicienne est spécialiste de l'imagerie haute résolution des planètes extrasolaires.

Dans la Section de biologie intégrative, Sandra LAVOREL fait aussi son entrée. Âgée de 48 ans, cette Directrice de recherche au CNRS travaille au Laboratoire d'écologie alpine de l'Université Joseph Fourier, Grenoble. Sandra Lavorel s'intéresse notamment à l'étude comparative des écosystèmes dans un contexte de changement global, en particulier ceux liés au réchauffement climatique.

Sur le même sujet

Intervenant :

Les + Lus