Cet article date de plus de 4 ans

Grenoble. Annick Augier, la peinture ésotérique comme thérapie

Présentée au Hang'Art du 2 au 18 février, la peintre Annick Augier a un parcours très particulier. Guérie de deux cancers consécutifs, elle pose sur ses toiles un véritable parcours vers la lumière.
C'est en 2002 que la vie d'Annick a basculé. Un cancer, puis un second. "Mon corps est en train de dire quelque chose, il y a un mécanisme en moins" se souvient-elle, qui se dit alors : "il faut que je comprenne ce que mon corps hurle et que je n'entends pas."

Survient alors une lumière dans sa vie. "Lorsqu'on est au fond d'un gouffre et qu'on voit le ciel et la lumière qui va avec, on sait qu'on va y arriver, qu'on est sauvé" explique Annick Augier.

Reportage d'Isabelle Colbrant, Florine Ebbhah et Laétitia Di Bin
durée de la vidéo: 01 min 57
Portrait d'Annick Augier, peintre esothérique
Depuis, cette ancienne peintre décorateur en trompe l'œil peint des œuvres plus ésotériques, des toiles symboliques qu'elle décline en bleu et rouge.

"Je ne pense plus à rien d'autre qu'à l'instant présent, au moment présent, à l'endroit où je suis." Des tableaux thérapeutiques pour un art qu'elle dit source d'espoir.  De quoi donner son titre à sa prochaine exposition : "Émergence".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture santé religion société