Ardèche : 55 000 signatures pour rendre justice au coq Marcel

La famille Verney, qui habite à Vinzieux en Ardèche a lancé une pétition pour la défense des animaux et des activités rurales. Elle s'appelle "Justice pour le coq Marcel", du nom de leur fier gallinacé sauvagement tué par un voisin irascible. Pour l'heure, le texte a rassemblé 55 000 signatures.  

© Sylvie Adam, FTV
C’est une histoire de campagne qui commence comme tant d’autres désormais : un coq qui chante... et un voisin qui voudrait lui clouer le bec.

Mais à Vinzieux en Ardèche, le riverain irascible l’a fait de la plus violente des manières au mois de mai dernier : à coups de fusil et de barre de fer. Et non content de massacrer le gallinacé, l’homme a prolongé la fête des voisins en empoisonnant le potager de la petite famille Verney, si fière de son poulailler.
 

"La campagne est un lieux de vie, pas un musée"

Sébastien Verney a porté plainte, et le voisin mise en cause a reconnu les faits. Le procès aura lieu en décembre mais le père de famille, appuyé par la fondation «30 millions d’amis», veux faire de son coq un symbole : celui de la lutte pour le droit aux activités rurales, et le «droit des animaux d’exister et de vivre en paix, respectés dans leur spécificité et dans leur être».

"La campagne est un lieu de vie, pas un musée" lance résolument Sébastien. C’est pourquoi il a conçu une page Facebook ("Coq Marcel") et une pétition en ligne intitulée "Justice pour Le Coq Marcel". À l'heure actuelle, elle a recueilli la bagatelle de... 55 000 signatures, et ce n'est sans doute pas fini.

Une histoire qui n’est pas sans rappeler l’affaire (moins tragique) du coq Maurice sur l’île d’Oléron ou encore les cloches de l’église de Foix qu’une habitante voulait faire taire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ruralité société tradition culture patrimoine animaux nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter