En Ardèche, le groupe textile Chamatex investit 400 000 euros pour pérenniser sa production de masques

Le groupe ardéchois Chamatex, spécialisé dans les textiles techniques, a décidé, grâce à cet investissement, d'inscrire sa production de masques lavables dans la durée.

Les masques seront ainsi fabriqués intégralement au sein des trois entreprises formant Chamatex: le tissage à Ardoix (Ardèche), la teinture
et les finitions à Boulieu-lès-Annonay (Ardèche) et enfin la réalisation à Tarare.
Les masques seront ainsi fabriqués intégralement au sein des trois entreprises formant Chamatex: le tissage à Ardoix (Ardèche), la teinture et les finitions à Boulieu-lès-Annonay (Ardèche) et enfin la réalisation à Tarare. © Gérard Houin / Maxppp
Chamatex, qui a vendu environ 5 millions de pièces depuis qu'il s'est lancé dans cette production en mars, envisage d'en faire une branche
d'activité à part entière.
L'investissement consenti doit permettre une production "complètement autonome et automatique des masques", souligne Chamatex. 
La nouvelle ligne de production sera installée au mois de juillet dans l'usine du groupe à Tarare (Rhône).

Les masques seront ainsi fabriqués intégralement au sein des trois entreprises formant Chamatex: le tissage à Ardoix (Ardèche), la teinture
et les finitions à Boulieu-lès-Annonay (Ardèche) et enfin la réalisation à Tarare.

Ces masques seront commercialisés à partir du mois de septembre. 
  
Le chiffre d'affaire du groupe - 25 millions d'euros en 2019 - est tiré pour moitié des exportations.  Mais dans le cas des masques, la production sera uniquement destinée à la demande française, assure l'entreprise. "Un second projet de ligne automatique est en cours d'étude avec des marques de renom", signale-t-elle également.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter