ARDECHE : un cycliste battu à mort à proximité des berges du Rhône  

Un cycliste d’une trentaine d’années a été retrouvé, jeudi 7 octobre, agonisant sur un chemin des lônes du Rhône, à Soyons, en Ardèche. L’autopsie révèle un crime violent. Une enquête pour meurtre a été ouverte.

Alors qu’il baladait son chien à proximité de la Lône de l’Ove, à Soyons, un promeneur découvre sur le chemin un cycliste gisant dans une flaque de sang, ce jeudi 7 octobre. Le jeune homme est à moitié nu et gravement blessé à la tête. Lorsque l’alerte est donnée, il est encore entre la vie et la mort. Mais, transporté à l’hôpital, il succombe à ses blessures dans la journée.

Un crime violent

Les circonstances du drame restent inexpliquées, mais la procureure de la République de l’Ardèche, Cécile Déprade, confirme qu’il s’agit d’un homicide. L'autopsie réalisée ce vendredi matin révèle en effet "trente plaies contuses au niveau de la tête", ainsi que "des plaies sur les deux bras, dont deux profondes". La boîte crânienne du jeune trentenaire était enfoncée. Le parquet précise également que l’arme du crime pourrait être un couteau, évoquant "l'usage d'un objet contondant à bord acéré". 

Un vol qui aurait mal tourné ?

La victime n’a pas encore été identifiée, mais il pourrait s’agir d’un jeune étranger parti d'Espagne, de passage dans la région, selon le maire de Soyons, Hervé Coulmont. Il aurait pu voyager à vélo le long du Rhône pour rejoindre la Hollande et faire une halte pour la nuit, comme le laissent supposer les bagages et la tente retrouvés à proximité. "On peut supposer qu'il aie été agressé en pleine nuit par quelqu'un qui voulait lui voler son vélo", propose l’édile, qui tient à rester prudent. 

 

 « C’est un coin très calme, où il y a parfois quelques pêcheurs, je pense que ce jeune homme venait chercher la tranquillité… », ajoute néanmoins Hervé Coulmont. Un secteur particulièrement apprécié des promeneurs. « Beaucoup de famille viennent se balader ici, c’est un lieu de passage touristique et un secteur que l’on cherche à valoriser. Ce qu’il s’est passé est dramatique, c’est traumatisant pour toute la population, et cela peut provoquer de l’inquiétude pour certains », ajoute l’élu.

Une enquête pour meurtre a été ouverte et confiée à la PJ de Valence.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société justice police sécurité