Ardèche/Saint-Pierre-de-Colombier : les travaux de la basilique toujours suspendus

Le tribunal administratif de Lyon vient de rejeter ce vendredi 28 mai la requête de la congrégation religieuse de la Famille Missionnaire de Notre-Dame de reprendre les travaux de la basilique.

Le tribunal administratif de Lyon a rejeté vendredi 28 mai la requête de la congrégation religieuse de la Famille Missionnaire de Notre-Dame de reprendre les travaux de la basilique Saint-Pierre de Colombier en Ardèche.
Le tribunal administratif de Lyon a rejeté vendredi 28 mai la requête de la congrégation religieuse de la Famille Missionnaire de Notre-Dame de reprendre les travaux de la basilique Saint-Pierre de Colombier en Ardèche. © Fabrice HEBRARD/MAXPPP

C’est un nouveau coup dur pour la congrégation religieuse et les six entreprises engagées dans le chantier de la basilique Notre-Dame-des-Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier. Les travaux ne pourront pas reprendre conformément à l’arrêté préfectoral de l’Ardèche du 15 octobre 2020 qui suspend les travaux afin de mener une étude environnementale plus exhaustive de ce site emblématique de la vallée de la Bourges, classée en zone Natura 2000.

Une première étude environnementale avait repéré des espèces floristiques et faunistiques protégées, comme la plante le Roséda de Jacquin ou encore la grenouille agile et la salamandre tachetée. Des papillons, des reptiles et des oiseaux pourraient également être dérangés si les travaux reprenaient.

Pour le tribunal, rien ne doit entraver cette seconde étude environnementale à venir. Cette décision de justice signifie que la mise en demeure de la préfète de l’Ardèche Françoise Souliman de suspendre les travaux de la basilique afin de ne pas détruire ces espèces est non seulement «recevable» et n’est pas «injustifiée».

Contacté, la Famille Missionnaire de Notre-Dame n'a pas souhaité s'exprimer.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture et urbanisme culture architecture environnement