Ardèche : une manifestation pour le maintien de 10 éducateurs spécialisés

Publié le
Écrit par Christian Conxicoeur
© Théo Touchais, FTV

Le 16 décembre, le département de l'Ardèche avait annoncé supprimer sa subvention de 570 000 euros à l’Association Départementale pour la Sauvegarde de l’Enfance, de l’Adolescence et de l’Adulte de l’Ardèche et mettre fin à ses activités dès .... le 31 décembre. Colère des intéressés.

Environ 250 personnes s'étaient donné rendez-vous ce mardi 21 décembre au matin devant l’hôtel de département de l'Ardèche à Privas pour soutenir l’ADSEA 07 (l’Association Départementale pour la Sauvegarde de l’Enfance, de l’Adolescence et de l’Adulte de l’Ardèche).

En cause : la menace immédiate que le nouvel exécutif semblait faire peser sur les postes des 10 éducateurs spécialisés, du chef de service et de la secrétaire, de cette association tournée vers un public en difficulté d'enfants et de jeunes adultes.

Menace de cessation des activités au 31 décembre

"Semblait" car le département, qui finance chaque année le service de prévention spécialisée à hauteur de 570 000€ par an, a annoncé le 16 décembre qu'il pourrait cesser ses subventions avec effet dès le 31 décembre... avant de faire machine arrière lundi soir et d’annoncer une prolongation de la convention pour six mois.

Devant notre caméra, le vice président du département chargé des finances Marc-Antoine Quenette a plaidé le "manque de clarté" : pour lui, l'intention de l'exécutif départemental n'était pas de supprimer les aides à l'ADSEA 07, et de fermer la structure. Il s'agissait de militer pour un rééquilibrage des subventions et une participation plus importante de la part des communes.

C'est pour cela qu'il est allé à la rencontre des manifestants : dissiper un "malentendu" et calmer la fronde. Sur place, nos journalistes Théo Touchais et Stéphane Yvon ont en effet rencontré des professionnels et des jeunes particulièrement remontés contre l'annonce très abrupte de la semaine dernière.

Guillaume, éducateur spécialisé à Annonay estime en effet "inimaginable de mettre fin aux activités de l'ADSEA 07 du jour au lendemain. Si on disparaît, que va devenir le public en dfficulté qui est le nôtre ? Dans le contexte de covid, on a désamorcé beaucoup de situations qui aurait pu dégénérer... si on est plus là, que va-t-il se passer?"

Une chose est sûre, l'appel à la manifestation lancé sur les réseaux sociaux comme twitter (ci-après) a connu une importante résonance, si l'on en juge la mobilisation relativement importante des protestataires.


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.