L'Ardèche veut préserver ses dolmens

L'Ardèche compte près de 900 dolmens. Certains sont de superbes mégalithes offrant un point de vue spectaculaire pour qui sait les trouver. Cinq communes du sud Ardèche se lancent dans une opération de débroussaillage et de mise en valeur de ce patrimoine vieux de 5000 ans.

Par Dolores Mazzola

Les dolmens ardéchois ont été érigés autour de 3000 ans avant notre ère. Ils abritent à leurs pieds une chambre sépulcrale. "Ce sont des tombes et des monuments qu'il faut protéger," explique Sonia Stocchetti, chargée de mission à la Cité de la Préhistoire.
© France 3 RA
© France 3 RA

La plupart de ces dolmens ont été visités par des pilleurs. Des actes qui mettent en péril les mégalithes et les fragilisent. La chambre sépulcrale après leur passage peut s'effondrer. Des associations et plusieurs communes du sud du département (Beaulieu, Chandolas, Grospierres, Labeaume et Saint-Alban-Auriolles), près de Vallon-Pont-d'Arc, ont décidé de réagir pour la sauvegarde de ces monuments préhistoriques. La décision a été prise de les mettre en valeur notamment en créant des sentiers découvertes, véritable "route des dolmens" et de lancer une campagne de préservation de ces vestiges. 

L'Ardèche veut préserver ses dolmens
L'Ardèche compte près de 900 dolmens. Ces tables de pierre, traduction du mot breton, ont été érigées entre 5 et 3000 ans avant notre ère. Elles abritent des tombes. Mais aujourd'hui, les dolmens ardéchois sont mal en point. Des initiatives pour entretenir ce très lointain patrimoine historique fleurissent... - France 3 RA - J.Perrier, B.Metral



A lire aussi

Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus