Confinement oblige, la saison touristique est à l’arrêt en Ardèche

Mobil-Homes fermés au camping Domaine Les Ranchisses dans le sud Ardeche.
Mobil-Homes fermés au camping Domaine Les Ranchisses dans le sud Ardeche.

Traditionnellement, les fêtes de Pâques lancent la saison touristique en Ardèche. Avec le coronavirus, tous les établissements recevant du public, hôtels, restaurants et campings, sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Et les vacances qui commencent pour la zone C n’y pourront rien changer.
 

Par Nicolas Ferro

Pas un camping-car sur la route, pas un canoë sur l’eau. Les premiers touristes qui d’habitude marquent le début de la saison touristique en Ardèche ne sont pas là. Un vide considérable, jamais observé de mémoire de professionnels du tourisme installés dans le sud Ardèche.

C’est angoissant…on est à la fois dans l’action pour le moment, par responsabilité mais on est aussi attentistes car on ne sait pas où cette crise va nous emmener… - Véronique Chevalier, Présidente de l’Hôtellerie de plein air d’Ardèche.

Un territoire en attente
Des emplacements vides au camping Domaine Les Ranchisses à Chassiers en Ardèche
Des emplacements vides au camping Domaine Les Ranchisses à Chassiers en Ardèche

Avec 271 campings répartis sur le département, l’Ardèche accueille chaque saison des milliers de vacanciers. Le Domaine Les Ranchisses à Chassiers possède 260 emplacements. Il accueille à lui seul plus de 3600 familles qui font vivre tout un territoire durant la saison.

On imagine pas les dommages collatéraux que la crise du coronavirus va avoir. Le petit commerce ici vivote pendant l’hiver et il se refait une santé l’été. Cela permet de tenir toute l’année. - Véronique Chevalier, du Domaine Les Ranchisses.


L’emploi saisonnier durement touché

Les 4 000 saisonniers qui travaillent la saison dans le sud Ardèche sont également à l’arrêt.

 Pas de signature avant le confinement, pas de contrat de travail. Pour ceux qui avaient déjà signé un contrat en février ou mars, le chômage partiel est alors possible. Mais ils sont une infime partie à être dans ce cas là - Edouard Suszko, responsable de la Maison de la saisonnalité à Vallon-Pont d’Arc.

La majorité des saisonniers devrait continuer à bénéficier de l’indemnité chômage car la mesure visant à durcir les conditions d’accès des saisonniers à l’indemnisation chômage a été repoussée par le gouvernement.

De fortes inquiétudes pour cet été

Les professionnels du tourisme continuent à enregistrer les annulations pour les séjours de printemps, pour les mois d’avril, mai et juin. Mais pas encore pour ceux de cet été.
Ils attendent les nouvelles consignes du gouvernement. Elles ont commencé à tomber ce vendredi 03 avril avec le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer : les collèges et les lycées rattraperont quelques cours en juin. La sortie des classes est repoussée, elle est désormais prévue à la même date que celle du primaire, à savoir le 04 juillet prochain.

Sur le même sujet

Les + Lus