Coronavirus : le point sur la situation liée à l’épidémie du Covid 19 en Ardèche

Chaque semaine le Préfet de l’Ardèche, Françoise Souliman fait un point sur la situation dans le département face à l’épidémie de Coronavirus. Ce qu'il faut retenir de ce vendredi 17 avril.

 le point sur la situation liée à l’épidémie du Covid 19 en Ardèche. Ce qu'il faut retenir de ce vendredi 17 avril.
le point sur la situation liée à l’épidémie du Covid 19 en Ardèche. Ce qu'il faut retenir de ce vendredi 17 avril. © AFPABDULMONAM EASSA / AFP

Chaque semaine, depuis le début du confinement, le Préfet de l’Ardèche, Françoise Souliman fait un point sur la situation dans le département face à l’épidémie de Coronavirus. 
 

Situation sanitaire qui se stabilise


En ce qui concerne les hôpitaux, le nombre de patients guéris augmente de façon notable. Le nombre de personnes soignées dans les établissements se stabilise. On relève aussi moins d’appels d’urgence.
Le Préfet de l’Ardèche alerte en revanche sur ce dernier point : cela concerne aussi les malades chroniques qui tardent à consulter, ou n’osent tout simplement pas, par peur du Covid-19.
 

Faîtes vous soigner, allez chez les médecins libéraux - demande Françoise Souliman.


La campagne de dépistage du Coronavirus dans les Ehpads a démarré mardi 14 avril en Ardèche. Elle concerne les pensionnaires qui présentent des symptômes, et l’ensemble des personnels.
Pour l’instant 9 établissements pour personnes âgées et établissements médico-sociaux ont été concernés par ces dépistages, sur 85 structures dans le département.
Ces établissements font aussi l’objet d’un renfort de la part des sapeurs pompiers. Quinze volontaires sont déjà intervenus dans sept Ehpads  pour apporter une aide quotidienne sur les soins, repas et soutien psychologique aux personnes âgées.
 

Quid de la situation économique


34 000 salariés ardéchois font l’objet de mesures d’activité partielle, soit 38% des travailleurs.
Les secteurs les plus touchés par le chômage partiel sont les commerces, le BTP, l’hôtellerie, les campings et l’industrie.
Dans le BTP un comité départemental a été réuni par la préfecture pour étudier la mise en œuvre de la reprise de l’activité. Les freins à éliminer sont l’approvisionnement sanitaire (masques, vêtements de protection…).

Il faut aussi coordonner les acteurs, en l’absence de réunions de chantiers (maitres d’œuvre, Enedis…).
L’Etat s’est engagé à débloquer les situations administratives, en lien avec les collectivités locales.
 

La reprise se fait au cas par cas, le bon sens prime - précise le Préfet. 


Parmi les chantiers qui doivent reprendre : le contournement routier de la ville du Teil, ou des travaux prévus sur des routes, des bâtiments publics. "Il faut préparer l’après, maintenir les activités économiques, mettre de l’huile", conclut Françoise Souliman.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société