Dans le sud de l'Ardèche, l'hôtellerie de luxe monte en gamme

Depuis 5 ans, l'ouverture de la grotte Chauvet attire 25% de visiteurs qui n'étaient jamais venus dans le département de l'Ardèche. Pour cette nouvelle clientèle plus aisée, il manquait des hôtels 3 et 4 étoiles, mais les choses sont en train de changer.

Avec la grotte Chauvet 2, les touristes sont devenus plus nombreux dans le Sud de l'Ardèche. Au moment de son ouverture il y a cinq ans, une étude a évalué le besoin de logement pour ces visiteurs,
Il manquait à l'époque, 150 chambres d'hôtels de 3 ou 4 étoiles.
Avec la grotte Chauvet 2, les touristes sont devenus plus nombreux dans le Sud de l'Ardèche. Au moment de son ouverture il y a cinq ans, une étude a évalué le besoin de logement pour ces visiteurs, Il manquait à l'époque, 150 chambres d'hôtels de 3 ou 4 étoiles. © FTV

La grotte Chauvet, inaugurée il y a 5 ans, attire 25% de visiteurs qui n'étaient jamais venus en Ardèche. Pour cette nouvelle clientèle, les hôtels 3 et 4 étoiles manquaient dans le département, les touristes allaient dormir ailleurs, sans faire profiter les acteurs de l'hôtellerie locaux des retombées économiques de leur visite... Mais les choses sont en train de changer.

Entouré de vignes, le petit domaine de Ludovic Walbaum, vigneron et futur hôtelier, situé au sud de l'Ardèche, à Vagnas deviendra bientôt un hôtel 4 étoiles.
Entouré de vignes, le petit domaine de Ludovic Walbaum, vigneron et futur hôtelier, situé au sud de l'Ardèche, à Vagnas deviendra bientôt un hôtel 4 étoiles. © FTV

Entouré de vignes, le petit domaine de Ludovic Walbaum, vigneron et futur hôtelier, situé au sud de l'Ardèche, à Vagnas deviendra bientôt un hôtel 4 étoiles.
L'ouverture est prévue au printemps, mais Ludovic Walbaum, son propriétaire, trépigne déjà. Il imagine une pièce pour lire ou déguster le vin de son domaine. "C’est une pièce magnifiquement lumineuse" raconte-il fièrement. "Elle est ouverte sur tout le domaine, avec la grotte Chauvet en face et les gorges de l’Ardèche."


Avec une offre de 12 chambres au tarif moyen de 200 euros la nuit, le futur hôtelier est persuadé de répondre à une demande pour du haut de gamme. "Oui, il y a la clientèle. Elle est bien présente. Certes, elle ne séjourne pas pour plusieurs nuitées, mais il y a une demande une attente, sinon ce projet n'aurait pas vu le jour."

"C’est une pièce magnifiquement lumineuse » raconte fièrement "elle est ouverte sur tout le domaine, avec la grotte Chauvet en face, les gorges de l’Ardèche."
"C’est une pièce magnifiquement lumineuse » raconte fièrement "elle est ouverte sur tout le domaine, avec la grotte Chauvet en face, les gorges de l’Ardèche." © FTV

Des prestations haut de gamme pour augmenter la durée des séjours

Avec la grotte Chauvet 2, les touristes sont devenus plus nombreux dans le Sud de l'Ardèche. Au moment de son ouverture il y a cinq ans, une étude a évalué le besoin de logement pour ces visiteurs,
Il manquait à l'époque, 150 chambres d'hôtels de 3 ou 4 étoiles.

Les poux Duval ont décidé d'agrandir une partie de l'hôtel est actuellement en travaux. "On se retrouve souvent en plein été à refuser des clients parce que nous n’avons pas la capacité d’accueil. "
Les poux Duval ont décidé d'agrandir une partie de l'hôtel est actuellement en travaux. "On se retrouve souvent en plein été à refuser des clients parce que nous n’avons pas la capacité d’accueil. " © FTV

Les époux Duval, hôtellerie en Ardèche ont, quant à eux, ouvert leur établissement à l'été 2018. Dans un ancien couvent, situé à Vallon-Pont-D’arc, ils proposent un restaurant gastronomique, «c’est un restaurant que nous avons réaménagé dans l’ancien réfectoire des nones», explique Jean Marc Duval, qui a également rénové 29 chambres dont des suites prestiges. 
Ils ont décidé d'agrandir, une partie de l'hôtel est actuellement en travaux. "On se retrouve souvent en plein été à refuser des clients parce que nous n’avons pas la capacité d’accueil".

A l'office de tourisme du secteur,  l'objectif est désormais de fidéliser la clientèle haut de gamme. «L'idée c'est qu'ils restent un maximum sur notre territoire et que cela puisse générer des retombées économiques» explique Vincent Orcel, le directeur de l'office de tourisme Pont d'Arc Ardèche «mais aussi de la satisfaction car c’est comme cela que seront sollicités des séjours plus longs.»

Depuis son ouverture, il y a 5 ans, la grotte Chauvet a généré presque 2 millions de nuitées dans le département de l’Ardèche, l’équivalent de 114 millions d’euros de retombées économiques.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie grotte chauvet culture patrimoine