Déconfinement : les activités nautiques restent interdites en Ardèche jusqu'au 29 mai

Vous aviez imaginé faire un tour en canoë dans les Gorges ou poser votre serviette au bord de l'Ardèche pour le week-end de l'Ascension ? Remballez tout, les activités nautiques restent interdites jusqu'au 29 mai 2020, sur décision préfectorale. Les professionnels grincent des dents.

S'installer sur la plage de Pont d'Arc ou encore faire du canoë-kayak dans les Gorges de l'Ardèche restent interdits jusqu'au 29 mai 2020 sur décision du préfet.
S'installer sur la plage de Pont d'Arc ou encore faire du canoë-kayak dans les Gorges de l'Ardèche restent interdits jusqu'au 29 mai 2020 sur décision du préfet. © R. Gardette
Se promener au bord de l'eau, pêcher depuis la rive ? Cela est autorisé depuis le début du déconfinement en Ardèche. En revanche, toutes les activités nautiques restent interdites dans le département jusqu'au 29 mai 2020. Le préfet de l'Ardèche a pris un arrêté dans ce sens ce vendredi 15 mai.
 

Pas de sortie en canoë, pas de serviette posée sur la plage


Ce premier week-end de déconfinement, et celui de l'Ascension, "ont valeur de test" pour la préfecture ardéchoise qui maintient un certain nombre de mesures visant à éviter la diffusion du coronavirus.
Lors d'une conférence de presse ce vendredi 15 mai, Françoise Souliman a ainsi déclaré qu'elle ne voulait pas voir "une autoroute aquatique" se former sur des plans d'eau, des rivières et plages connus pour être des espaces plutôt étroits, et où il est difficile d'empêcher la promiscuité.

L'accès aux plages et aux plans d'eau restent donc interdit en Ardèche du 15 au 29 mai 2020. Ainsi que les activités de plaisance sur l'eau. L'interdiction vise l'ensemble du secteur nautique. Que ce soit au titre des loisirs ou des sorties à caractère sportif.
 

Les professionnels auraient voulu être consultés


Installé à Vallon-Pont-D'arc, Sébastien Papillault est le président de la Fédération des loueurs d'embarcation d'Ardèche. Avec la soixantaine de professionnels ardéchois  de ce secteur d'activité, il aurait bien aimé que la préfecture leur accorde un rendez-vous afin de faire le point "avec les principaux intéressés".

Les loueurs de canoë et de kayaks attaquent normalement leur saison début avril. Les clients arrivent à Pâques, et de pays européens comme l'Allemagne qui sont alors en vacances.
 

On espérait une ouverture pour le week-end de l'Ascension pour amortir le choc du confinement. Mais là, ça devient dramatique.


Trop de frais fixes. Des emprunts dont le remboursement est repoussé mais qu'il faudra bien payer... Sébastien Papillault et les loueurs d'embarcation d'Ardèche savent que l'année va être difficile. L'objectif, désormais, c'est d'arriver "à payer toutes les charges pour passer l'hiver, et reprendre une activité normale au printemps 2021".

Et le président de la Fédération des loueurs d'embarcation d'Ardèche d'alerter sur la situation des moniteurs, pour qui cela s'annonce très compliqué en l'absence des colonies de vacances de l'été.
 

Les contrôles toujours à l'ordre du jour


Le préfet de l'Ardèche a indiqué lors de la conférence de presse de ce vendredi 15 mai, que les contrôles restaient de mise dans le département. Sur les routes, près des plans d'eau, mais également dans les structures touristiques autorisées à reprendre une activité.

Françoise Souliman a ainsi déclaré que la vigilance s'imposait, par exemple dans les gîtes et chambres d'hôtes, afin de vérifier que la clientèle est bien autorisée à se déplacer dans un rayon de 100 kilomètres.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nautisme nature déconfinement société coronavirus santé tourisme économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter