Fermeture annoncée pour la plus grosse maternité de l'Ardèche qui manque de personnel qualifié

Publié le

Manque de personnel soignant et baisse du nombre des naissances : en Ardèche, la maternité de l'hôpital privé de Guilherand-Granges va fermer. Les femmes devront aller accoucher à Valence.

Pour l'instant, les communiqués du groupe Ramsay Santé n'emploient pas le mot de fermeture au sujet de la clinique Pasteur, maternité de l'hôpital privé de Guilherand-Granges. Mais c'est bien une disparition pure et simple qui se profile. Pourtant, cette maternité privée demeure encore le plus important centre de naissance de l'Ardèche : 825 bébés y ont vu le jour en 2020, selon les dernières données disponibles.

Une maternité qui ne fonctionne que trois jours par semaine

La maternité de l'Hôpital Privé Drôme Ardèche est aujourd'hui dans l'incapacité de garantir le maintien d'un fonctionnement satisfaisant pour les parturientes

Groupe Ramsay

Ces derniers mois, une partie de l'activité a dû être transférée vers la maternité du centre hospitalier de Valence, en raison à la fois des difficultés de recrutement de personnels soignants et du contexte général de baisse démographique.

Depuis la rentrée de septembre, la maternité de Guilherand-Granges ne fonctionne plus que trois jours par semaine, faute de personnel suffisant. Les salles de naissance ferment du jeudi matin au lundi matin, contraignant les femmes enceintes à choisir une seconde maternité si elles venaient à accoucher dans ces créneaux-là. Une série de démissions survenues avant l'été a encore aggravé la situation : il ne reste plus que 5 sages-femmes à la maternité alors qu'il en faut 11 pour assurer le bon fonctionnement du service. 

Les conséquences sont implacables. Selon le dernier communiqué du groupe Ramsay qui gère l'établissement, "la maternité de l'Hôpital Privé Drôme Ardèche est aujourd'hui dans l'incapacité de garantir le maintien d'un fonctionnement satisfaisant pour les parturientes."

Des accouchements reportés sur Valence

Dans quelques mois, on ne pourra accoucher en Ardèche qu'aux extrémités nord et sud du département, à Annonay et Aubenas. Dans le centre Ardèche, c'est l'hôpital de Valence et son pôle femme-mère-enfant qui devraient absorber la majorité des naissances grâce à l'agrandissement du service obstétrique.

D'ici 2025, il permettra 3 500 accouchements par an, soit 1 000 de plus qu'actuellement.

Le groupe Ramsay Santé indique enfin que tous les emplois de son service maternité seront préservés, sans plus de précisions. Aucune date n'est encore avancée pour la fermeture du service.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité