L'Ardèche, première destination des touristes écoresponsables

durée de la vidéo : 00h02mn00s
La plateforme GreenGo place l'Ardèche en tête de son palmarès de destination écolo responsable ©FTV

Le département vient d'obtenir la première place du classement GreenGo qui met en avant "l'écoresponsabilité". Les voyageurs sont séduits par les paysages naturels et le mode de vie écologique.

Avec la note de 94/100*, l’Ardèche s'affirme comme la destination préférée des touristes écoresponsable devant le Finistère et la Gironde. La plateforme GreenGo le certifie : la popularité du département ne cesse de croître grâce à ses engagements écologiques.
"Que ce soit sur les questions de l'alimentation, des déchets, de la gestion de l'eau et de l'énergie, on vient évaluer très finement les hébergeurs et il se trouve qu'il y en a un certain nombre en Ardèche qui décroche des bonnes notes et qui, par conséquent, décrochent des réservations grâce à ces aspects-là" explique Guillaume Jouffre, cofondateur de la plateforme.

Le calme et le respect de la nature

Qui dit habitat écologique et toilettes sèches, ne dit pas cabanes dépourvues de tout confort. Les hébergements proposent des prestations de tous les standings, mais avec une exigence écoresponsable tant dans la construction que dans le mode de vie au quotidien.

Christophe et Dagmar Daugy sont propriétaires d'un éco-gîte à Labastide-de-Virac. Ils ont tout construit eux-mêmes avec des matériaux naturels, ossature bois et ballots de paille. Le chantier a duré deux ans. Sur le toit, des panneaux solaires thermiques pour l'eau chaude et des photovoltaïques pour l'énergie dont une partie est réinjectée dans le réseau. Ils ont choisi un assainissement individuel avec un système d’épuration de l’eau. "On a plusieurs couches : du sable, de la pouzzolane et des galets et les racines des phragmites qui vont épurer l'eau collectée dans les bâtiments" détaille Dagmar. 30 % de leurs hôtes étrangers les ont choisis pour ces critères.

"On est dans le parc naturel régional des Monts d’Ardèche. On est à 650 mètres. "Là, le mont Sainte-Marguerite à 985 mètres". Pour Christian Fadda, propriétaire de chambre d’hôte, les vacanciers viennent chercher la paix, l’isolement et veulent se retrouver, prendre du temps pour eux.

Chez nous, les murs sont très épais, le wifi ne passe pas partout. Il n'y a pas de télé dans les chambres. Les hôtes partent avec le sac à dos et passent du temps ensemble.

Christian Fadda,

propriétaire de chambres d’hôte

Une cliente suisse, venue avec son petit-fils, a fait ce choix qu'elle juge incontournable. "C'est une région que j'aime particulièrement et loger écologique fait partie de la philosophie de la région".

Avec ses paysages et son mode de vie, le département ne cesse d’attirer. En 2023, 16 millions de nuitées ont été enregistrées. Un chiffre en progression de 6 % sur un an. 
La Drôme est classée 7ᵉ avec une note de 70/100.

* Plus de 200 000 résultats de recherches et de réservations voyageurs ont été analysés du 1er janvier au 31 décembre 2022. Les volumes de recherches et de réservations ont été affectés aux différents départements puis normalisés, combinés et recalibrés afin d’obtenir un score de popularité sur 100 pour chaque département.