En mars dernier, deux faucheurs volontaires avaient "neutralisé" des désherbants à base de glyphosate, dans deux magasins du sud de l'Ardèche. Ces enseignes avaient alors porté plainte. Leur procès a débuté ce matin à 10h au tribunal de Grande Instance de Privas.

L'ambiance était plutôt festive ce matin devant le tribunal de grande instance de Privas. De nombreux militants anti-OGM étaient venus soutenir les deux faucheurs volontaires ardéchois qui sont poursuivis pour "dégradation de biens en réunion".


Le 19 mars 2016, l'association des Faucheurs et Faucheuses volontaires a mené une action nationale pour dénoncer la toxicité des pesticides, et leur vente libre. Elle vise essentiellement le glyphosate, produit que l'on retrouve dans près de 750 produits dont l'herbicide Round Up et qui est reconnu comme toxique.
Ce jour-là, des dizaines de faucheurs volontaires s'introduisent dans des magasins qui vendent ces désherbants. En Ardèche, les militants se rendent notamment chez Bricomarché et Gamm Vert pour s'emparer des bidons et les détruire.
Les deux enseignes ont porté plainte. 

Ce matin, après plus de deux heures d'audience devant le tribunal correctionnel, les prévenus se sont dits fiers d'avoir joué un rôle de lanceur d'alerte.

Les deux militants ardéchois encourent jusqu'à 75 000 euros d'amende et deux ans de prison.

Reportage : H.Chapelon - N.Ferro - F.Razy
itw 1 : Julie Watin - Faucheuse volontaire
itw 2 : Maître Guillaume Tumerelle - Avocat des faucheurs volontaires

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité