Olivier Dussopt : "Il a oublié d'où il venait", le ministre du Travail au cœur des contestations à Annonay son ancien fief ardéchois

À l'occasion de la quatrième journée de contestation contre la réforme des retraites, de nombreux manifestants ont exprimé leur colère et leur déception envers l'ancien édile socialiste, porteur du projet de loi sur la réforme des retraites.

À Annonay, l'image d'Olivier Dussopt se dégrade. Hier, la quatrième manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé 5 500 personnes selon la gendarmerie, un chiffre qui fait écho aux précédents rendez-vous dans cette ville de 16 000 habitants. Et dans le cortège, nombreux sont ceux qui s'avouent déçus de l'actuel ministre du Travail, originaire de la commune ardéchoise et ancien édile. "Il a oublié d'où il venait, dénonce une habitante, Annonay est une ville ouvrière, où il y a des gens qui font des métiers difficiles, dans la papeterie, dans la tannerie, qui ne pourront pas travailler jusqu'à 64 ans."  

"Il n'est plus avec le peuple"

Sur les pancartes, les messages ne manquent pas pour dénoncer le comportement de celui qui, parfois qualifié de "traitre", "a retourné sa veste". Et parmi la foule, on ne digère pas le ralliement de l'ancien socialiste à l'actuel Président de la République. "Quand il est parti avec Macron, je me suis dit "qu'est-ce qu'il lui arrive ?" Quand on voit la contradiction entre ses propos il y a douze ans, et ses propos aujourd'hui, ça fait mal, déplore un manifestant. Pour ma part, j'ai voté pour lui, mais c'est fini maintenant."  Pour cet autre habitant, le changement de cap de l'élu est aussi une désillusion. "On y a cru, on a voté pour lui comme député", se rappelle-t-il, avant de conclure, plus grave. "Il n'est plus avec le peuple."

"Tout le monde lui tombe dessus"

Pourtant, certains sont plus cléments envers Olivier Dussopt. En accord ou non avec les idées du ministre, ils fustigent les propos excessifs. "Je pense qu'il a une charge énorme de travail, avance une Annonéenne qui regrette que " tout le monde lui tombe dessus." D'autres voient un homme "pareil que pour sa ville", "qui travaille énormément." "Je n'aimerais pas être à sa place" souffle un habitant. "Il est dans l'œil du cyclone en ce moment." 

durée de la vidéo : 00h01mn57s
À Annonay, l'image d'Olivier Dussopt se dégrade. Hier, la quatrième manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé 5 500 personnes selon la gendarmerie, un chiffre qui fait écho aux précédents rendez-vous dans cette ville de 16 000 habitants. Et dans le cortège, nombreux sont ceux qui s'avouent déçus de l'actuel ministre du Travail, originaire de la commune ardéchoise et ancien édile. ©FTV

Alors que l'ancien député ardéchois soutient que la réforme, actuellement examinée à l'Assemblée, "participe à l'objectif de plein emploi" et "assure l'avenir de nos retraites", de nombreux habitants estiment surtout qu'à Annonay, Olivier Dussopt perd en popularité.