Sécheresse en Ardèche, les pêcheurs sont en état d’alerte et demandent l’interdiction de pêcher au mois d’août

Publié le

La sécheresse précoce du mois de mai frappe de plein fouet les agriculteurs, mais aussi les pêcheurs qui s'inquiètent de la baisse des cours d'eau en Ardèche. Pour préserver le milieu naturel, certains vont même jusqu'à demander d’interdire la pêche au mois d'août.

Pascal vit à la Voulte-sur-Rhône, en Ardèche. Depuis quelques jours, la pêche de Pascal est maigre seulement 2 petit poissons. Mais ce qu’il remarque surtout c’est le faible niveau d’eau de l’Heyrieux, un affluent du Rhône, "Je le trouve très très bas et ça, ça devient très très inquiétant ! On ne sait pas ce que cela va donner dans les mois à venir. C’est terrible. Par rapport aux sécheresses que l’on a connues les années antérieures, je suis d'avantage inquiet."

Et il n’est pas le seul à s’inquiéter ! Jean-Pierre Durand, le président de la fédération pêche Ardèche est, lui aussi, soucieux et il constate les dégâts, "On commence à avoir des basses eaux très très tôt dans la saison."

Et pourquoi ne pas interdire la pêche dès le mois d’août

Le peu de pluie et les fortes chaleurs de mois ont pour conséquences de voir les cours d’eau ardéchois au plus bas pour un mois de mai. Alors Pour éveiller les consciences Jean-Pierre a tapé fort en évoquant la possibilité d’une pêche interdite dès le mois d’aout prochain.

J’ai voulu moi tirer la sonnette d’alarme, provoquer un peu tout le monde surtout les pêcheurs 

Jean-Pierre Durand, président de la fédération pêche Ardèche.

"Il est important que nous soyons unis, que nous travaillions ensemble et que nous soyons les témoins quotidien de ce qui se passe autour de nous", poursuit-il.

"On est en train de voir les débits baisser de jour en jour et on craint que si cet été perdure jusqu’au mois de septembre, la messe sera dite il y’aura de moins en moins d’eau dans les rivières, on sera sur des niveaux catastrophiques."

Au bord du Rhône Maxime hache, animateur guide de pêche à Viviers, en Ardèche, sillonne les rivières ardéchoises depuis plus de 15 ans et il a de plus en plus de mal à trouver des spots de pêche.

Quand l’eau se réchauffe et que le niveau baisse, les poissons se mettent en mode survit, c’est à dire qu’ils n’arrivent plus à s’alimenter parce qu’il n’y a plus assez d’oxygène dans l’eau. 

Maxime hache, animateur guide de pêche à Viviers, en Ardèche.

Pour Maxime et ses collègues, travailler devient compliqué, « ce n’est pas facile de trouver des postes de pêche où on va encore trouver des poissons actifs. Et nous, on ne veut pas pêcher des poissons qui vont déjà mal, on veut les laisser tranquilles !  

Pour éviter des restrictions de pêche sur les rivières de l’Ardèche cet été, il faudrait de fortes précipitions au mois de juin.