Uniforme à l'école en Ardèche : "cela ne va rien coûter aux familles", promet le président du département

L'Ardèche pourrait faire partie des territoires d'expérimentation de l'uniforme à l'école. Plusieurs collectivités tenues par la droite et l’extrême droite se sont déjà portées volontaires. Nous avons posé trois questions sur le sujet à Olivier Amrane, président Les Républicains du conseil départemental de l'Ardèche.

Olivier Amrane (LR), président du conseil département d'Ardèche, a exprimé son souhait d'expérimenter le port de l'uniforme dans certains collèges. Selon lui, des chefs d'établissements y seraient déjà favorables.

Pourquoi vous êtes-vous porté volontaire pour l’expérimentation de l’uniforme en Ardèche ?

Je veux que le collège soit un sanctuaire pour les élèves, un lieu de transmission et non pas un défilé de mode. Mes grands-parents ont connu la blouse et cela n’avait rien de choquant. Il y a une dérive dans notre société à cause des tenues et des réseaux sociaux. Il faut revenir à certaines valeurs fondamentales et recentrer le débat sur le fait que ça soit un lieu d’apprentissage.

Pour moi, c'est aussi une mesure de lutte contre les inégalités sociales et contre le harcèlement scolaire car celui qui n’a pas les meilleures baskets ou la dernière tenue, peut être victime de moqueries. L’expression de soi par la tenue vestimentaire peut venir plus tard.

Quelles sont les valeurs dont vous parlez ?

Je pense que notre pays va mal au niveau du respect de l’autorité, notamment des enseignants et qu’on doit accompagner les jeunes pour retrouver ces valeurs. Nous sommes aussi attachés à la fierté d’habiter en Ardèche et nos jeunes doivent être fiers d’appartenir à ce département et à leur établissement. Un uniforme avec le nom du collège, comme l’ont fait certains pays anglo-saxons, peut apporter cela.

Qui va financer le coût de cette mesure ?

Nous avons 15 000 collégiens ardéchois, public et privé confondus. L’idée, c'est de débuter par deux ou trois établissements pour cette expérimentation. Au regard de la crise du pouvoir d’achat et de l’inflation, les tenues seront prises en charge intégralement par le Département pour cette expérimentation. Je ne peux pas vous dire combien coûtera un uniforme, mais nous ferons en sorte que cela ne pèse pas sur le budget.

"Distribuer des uniformes pour cacher la misère"

De son côté, la Fédération Syndicale Unitaire de l’Ardèche dénonce une tentative de masquer les problèmes fondamentaux du système éducatif à savoir, entre autres, “les manques de personnels enseignants comblés à la va vite par des recrutements de dernière minute”. Dans son communiqué publié le 17 septembre, la FSU ajoute que l'uniforme ne permet pas de gommer les inégalités puisque “rien que dans les chaussures, les différences de milieux apparaissent de manière criante” et que cette mesure va conduire à la perte “d’un élément important d’apprentissage du vivre ensemble : apprendre comment s’habiller et accepter l’autre dans sa différence.

Le ministre de l’Éducation, Gabriel Attal, a annoncé qu’il explicitera les modalités de l’expérimentation cet automne.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité