Un arrêté de péril imminent pris après l'incendie d'un centre commercial d'Echirolles, en Isère

Il y a 15 jours, un petit centre commercial d'Echirolles partait en fumée. Aujourd'hui, l'odeur est toujours là et l'incendie reste au coeur des discussions. Dans ce quartier où vivent près de 4000 personnes, souvent âgées, la destruction de cet îlot commercial complique le quotidien.

© France 3 Alpes
"Ça a des conséquences sur les courses quotidiennes, il faut aller à la pharmacie du quartier d'à côté, il n'y a pas de boulangerie et c'est un spectacle désolant", Anne-Marie est amère depuis l'incendie criminel qui a détruit 11 boutiques près d'un supermarché Casino, cours Jean Jaurès, à Echirolles.

Et en 15 jours, les choses ont peu changé aux abords des bâtiments sinistrés qui tendent à s'effondrer. La mairie a pris un arrêté de péril imminent. Des initiatives sont envisagées pour que l'activité commerciale puisse redémarrer au plus vite. Des locaux temporaires, type algeco ou chalet, pourraient être installés. Pierre Berthet, président de l'Association des habitants du quartier Jean Jaurès est conscient de l'urgence: "45 personnes sont au chômage technique, c'est très important. Nous on pense notamment à la coiffeuse qui pourrait exercer son métier à domicile."

Les commerçants souhaiteront-ils revenir? Pourront-ils attendre? Il faudra en effet au moins deux ans pour reconstruire le centre. 

Reportage Aurélie Massait et Dominique Bourget
durée de la vidéo: 01 min 57
Après l'incendie de commerces à Echirolles

Une réunion publique d'information est prévue ce jeudi 25 septembre, en soirée, à l'auberge de jeunesse d'Echirolles.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter