Cet article date de plus de 5 ans

Au Cabaret Frappé de Grenoble, un nouveau public pour un festival devenu gratuit

En passant du chapiteau à la scène ouverte, le Cabaret Frappé à Grenoble est devenu gratuit, permettant à un nouveau public de profiter du festival.
Le Cabaret Frappé de Grenoble n'a pas tout à fait la même allure que les précédents. En abandonnant le chapiteau au profit d'une scène en plein air, gratuite, les organisateurs de l'édition 2016 ont amené un nouveau type de public, plus familial et plus curieux.

Pour JP Manova, rappeur engagé, cette nouveauté est bienvenue: "On sort de sa zone de confort, on n'est pas forcément face à un public qui a réservé pour venir vous voir, qui connaît vos paroles et qui va les chanter. On est face à des gens qui sont aussi en découverte." Même son de cloche chez Florent, un festivalier pour qui "l'avantage est qu'on peut découvrir plus facilement de nouveaux groupes".
durée de la vidéo: 02 min 52
JP Manova


Des groupes qui viennent de loin

Certains de ces groupes viennent d'ailleurs de loin. Liron, Tair et Tagel, les trois sœurs du groupe A-WA ont grandi en Israël et chantent aux spectateurs Grenoblois des chants traditionnels yéménites auxquels se mêlent hip-hop, reggae ou electro.
durée de la vidéo: 05 min 21
A-WA




"Jouer en tant que sœurs sur les scènes du monde entier et faire connaitre notre culture un peu partout, jamais on ne l'aurait imaginé", expliquent-elles.
durée de la vidéo: 02 min 23
Festival Cabaret Frappé



Le programme des soirs à venir
Jeudi 14 juillet :
  • 19h : Maya Kutsi
  • 20h : Eyo'Nlé brass band
  • 21h : Dom La Néna 
  • 23h : African Salsa Orchestra 
Vendredi 15 juillet :
  • 19h : Nikitch 
  • 21h : Koudlam 
  • 22h30 : Kadebostany
Samedi 16 juillet :
  • 18h30: Ethnies Bassari & Dialonké 
  • 19h : Midnight bloom 
  • 20h30 : Balaphonics 
  • 21h : Divercities 
  • 21h30 : Théo Lawrence & the Hearts 
  • 22h45 : Les yeux de la tête
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cabaret frappé culture musique