Cet article date de plus de 3 ans

En Auvergne-Rhône-Alpes, 600 projets pour la transition écologique

Réduire la consommation énergétique d’énergies fossiles de 30 % en 2030 par rapport à 2012, c'est l'ambitieux programme de la loi de transition énergétique, votée en 2015. Pour cela, l'ADEME soutient 600 projets à hauteur de 110 millions d'euros en Auvergne-Rhône-Alpes.
La moitié de la consommation française d'énergie vient du chauffage.
La moitié de la consommation française d'énergie vient du chauffage. © MAXPPP - James Hardy
Denise Morange possède avec son mari une grande maison au cœur de Rochefort-Montagne. Une maison raccordée depuis 10 ans à un réseau de chaleur-bois. Plus besoin de fuel, ni de chaudière individuelle pour se chauffer l'hiver :

"Il n'y a pas de soucis, il n'y qu'à ouvrir les robinets des radiateurs. On n'a pas de manutention."

Tous les bâtiments communaux et 80 maisons du village sont alimentés par la chaufferie-bois. Un projet innovant en son temps.

"On a fait ce choix sur la base de considérations environnementales, économiques puisqu'à cette époque le coût des énergies fossiles était très élevé, puis pour des raisons sociales. Pour faire en sorte que l'on ait un bourg qui soit équipé, valorisé par ce réseau-là", explique Dominique Jarlier, maire de Rochefort-Montagne.

durée de la vidéo: 02 min 19
En Auvergne-Rhône-Alpes, l'État finance 600 projets pour la transition écologique ©France 3 Auvergne

La chaufferie de Rochefort-Montagne, c'est un exemple que l'ADEME aimerait voir se reproduire sur tout le territoire de la région. Il s'en construit 20 par an, il en faudrait le double pour atteindre l'objectif de 23% d'énergies renouvelables en 2020.

"La consommation de chaleur en France, c'est plus de la moitié de la consommation d'énergie de la France. C'est bien ce vecteur que l'on doit agir", indique Jacqueline Roisil, directrice régionale adjointe ADEME Auvergne-Rhône-Alpes.

600 projets au total sont financés par l'ADEME en Auvergne-Rhône-Alpes : du chauffage, aux transports en passant par la construction.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société