• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Auvergne-Rhône-Alpes : l'explosion des saisies de cigarettes de contrebande

En un an en France, les saisies de tabacs et cigarettes ont augmenté de 142 %. La tendance est similaire en Auvergne-Rhône-Alpes. / © FTV
En un an en France, les saisies de tabacs et cigarettes ont augmenté de 142 %. La tendance est similaire en Auvergne-Rhône-Alpes. / © FTV

La douane d'Auvergne-Rhône-Alpes communique, ce jeudi 1er août, des informations sur ses récentes saisies de tabacs et cigarettes de contrebande. En juillet, elle a réalisé en moyenne 3 saisies par jour, parmi lesquelles des prises particulièrement marquantes.

Par Mathieu Boudet

La direction des douanes de la région Auvergne-Rhône-Alpes a communiqué, ce jeudi 1er août, des informations sur ses récentes saisies de tabacs et cigarettes de contrebande. Si elle ne communique pas les chiffres précis depuis le début de l'année, de multiples indices montrent une explosion du nombre de saisies par rapport à l'an dernier. Par ailleurs la douane indique qu'en juillet, elle a atteint le rythme de 3 saisies par jour en moyenne, parmi lesquelles des prises particulièrement marquantes.

 

Le tabac illégal déferle en France


"Chaque semaine, plusieurs centaines de kilos de tabac de contrebande sont retirés des circuits de vente illégaux", indiquent les services des douanes de la région. Alors que les prix du tabac augmentent constamment en France, la contrebande suit le mouvement et s'est fortement intensifiée ces dernières années. Les autorités ont fait de ce fléau une priorité, et entendent bien le faire savoir. La douane communique donc certains de ses chiffres récents, et rapporte, au passage, des saisies retentissantes, survenues à la mi-juillet, dans les aéroports, mais aussi à l'occasion d'autres contrôles ponctuels. 

 

600 paquets en une prise !


Le 10 juillet dernier, la brigade de surveillance implantée à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry a intercepté 600 paquets de cigarettes dans les bagages de 2 personnes en provenance d’Afrique du Nord, qui les avaient dissimulés dans des sacs de légumes, de dattes et dans leurs vêtements. Le même procédé avait été utilisé, quelques semaines plus tôt, par un résident de l’agglomération lyonnaise qui avait caché, dans des boîtes de dattes, 45 cartouches de cigarettes tandis qu’un autre passager en provenance du même vol se trouvait en possession de 146 cartouches de cigarettes ainsi que du tabac à narguilé destinés à la revente illégale sur les marchés locaux.

 

Par avion, bus, voiture...


Le même jour (10 juillet), la brigade de surveillance de Ferney-Voltaire positionnée à l’aéroport de Genève saisissait 34 cartouches de cigarettes lors de la fouille des effets personnels d’un individu descendant d’un vol en provenance de Turquie. En mission de contrôle routier sur l’autoroute A43, la brigade des douanes de Modane trouvait quant à elle, lors du contrôle d’un bus effectuant une liaison entre un pays d’Europe du Sud et la France, 200 cartouches de cigarettes dans 2 valises cadenassées en soute, dont les propriétaires étaient rapidement identifiés en dépit de leurs dénégations. Le 17 juillet dernier, la brigade de surveillance de Clermont-Ferrand contrôlait un véhicule conduit par un individu seul à bord sur l’autoroute A75 qui ramenait d’Andorre plus d’une centaine de cartouches de cigarettes accompagnées de tabac à rouler, de cigares et de l’alcool destinés au marché clermontois.


 

"On cherche à démanteler des filières"


La douane d'Auvergne-Rhône-Alpes se félicite de ses prises récentes, qui, selon elle, "illustrent la forte mobilisation contre tous les vecteurs de trafic". Mais elle affirme également avoir mis en place "une stratégie de démantèlement des filières d’approvisionnement illégal et d’identification des résidents locaux récidivistes", via la coordination des différents services douaniers de renseignement, de contrôle et d’enquête. "Ce qu'on cherche nous, c'est surtout à démanteler des filières", rapporte une agent des douanes de Lyon. Les douaniers travaillent ainsi aux côtés des autorités judiciaires dans ce but. Ainsi en juin dernier, les forces de l'ordre avaient démantelé tout un réseau de revente illégale de tabac, à Valence. Intervenant à l’issue d’une enquête judiciaire confiée par le Parquet à l’antenne lyonnaise du service de la douane judiciaire et au commissariat de Valence, cette opération avait pour origine, notamment, une saisie de cartouches de cigarettes réalisée par la brigade des douanes de Romans-sur-Isère lors du contrôle d’un bus. Elle avait abouti sur la saisie de 400 cartouches de cigarettes au total, 20 000 euros en liquide, des livres de comptes, et l'interpellation de 5 suspects.


 

Plus de 2 fois plus de prises en un an


Ces informations nous parviennent alors que le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a présenté, le 4 juillet dernier, un bilan à mi- année du "plan national contre les trafics de tabacs et de cigarettes". Il indiquait notamment que depuis le début de l'année, près de 10 millions de paquets de cigarettes ont interceptés par la douane française, soit 197 tonnes, contre 83 tonnes l'année précédente. Il rapportait une augmentation de 56 % du nombre de missions douanières consacrées à la lutte contre la contrebande de tabac et une augmentation de plus de 142 % des quantités saisies. Cette explosion des saisies illustre la mobilisation des pouvoirs publics contre ces trafics, lancée en mars 2018 par le ministre. Mais elle illustre aussi l'augmentation de la pratique de la contrebande, suite à l'augmentation des prix constante. Celle-ci doit d'ailleurs se poursuivre avec, en 2020, l'objectif du gouvernement de parvenir à 10 euros le paquet de cigarettes en moyenne.





 

Sur le même sujet

Portrait Cléo Renou

Les + Lus