Auvergne Rhône-Alpes : les réactions des élus auvergnats après l'installation de la nouvelle assemblée

Devant l'assemblée régionale, le 04/01/2016, le nouveau président élu, Laurent Wauquiez, a promis de garder le meilleur d'Auvergne et de Rhône-Alpes. / © France 3 Auvergne
Devant l'assemblée régionale, le 04/01/2016, le nouveau président élu, Laurent Wauquiez, a promis de garder le meilleur d'Auvergne et de Rhône-Alpes. / © France 3 Auvergne

Pas une voix de la droite et du centre n'a manqué hier pour l'élection de Laurent Wauquiez à la tête de la deuxième région de France. En constituant son exécutif, le nouveau président a veillé à donner des responsabilités et des postes-clés à des élus des territoires de l'Auvergne. 

Par France 3 Auvergne

Auvergne Rhône-Alpes, c'est plus de 7,7 millions d'habitants, un territoire de 70 700 km2 et un PIB de 239 milliards d'euros. Un changement d'échelle pour l'Auvergne, qui ne compte que 38 élus sur 204 dans la nouvelle assemblée régionale. Dans ce contexte, la question des vice-présidences devient stratégique. Sur les 15 vice-présidents, deux sont auvergnats.

On entend être une minorité constructive, agissante, puissante", affirme l'ancien ministre Puydômois Brice Hortefeux.


"38 sur 204, ça veut dire qu'on est une minorité. Mais on entend être une minorité constructive, agissante, une minorité puissante, et au-delà, le fait que le président de la grande région Auvergne Rhône-Alpes soit issu de l'Auvergne, c'est un symbole extrêmement fort de toute la reconnaissance qu'il y a pour le territoire auvergnat", assure Brice Hortefeux, désormais vice-président en charge de l'aménagement du territoire et de la solidarité avec les territoires auvergnats.

Martine Guibert, adjointe au maire de Saint-Flour, a obtenu la vice-présidence aux affaires sociales et à la santé.
"L'agriculture, le développement économique, la formation professionnelle, l'aménagement du territoire, ce sont des questions qui nous touchent particulièrement dans le Cantal et sur lesquelles nous allons être très attentifs, sans oublier le désenclavement avec la question du réseau routier, en particulier pour le Cantal", affirme l'élue UDI.

Je n'oublie pas mes racines", assure Laurent Wauquiez, nouveau président d'Auvergne Rhône-Alpes.


Sans surprise, le député-maire du Puy, né à Lyon, a recueilli 113 voix en sa faveur, soit le nombre exact des élus de la droite et du centre siégeant dans la nouvelle assemblée régionale. 

"Je n'oublie pas mes racines, je veillerai à ce que, dans cette grande région, tous les territoires soient bien traités", promet l'élu des Républicains. "Croyez-moi, il y a des attentes aussi du côté des départements ruraux comme l'Ardèche, qui nous disent : 'mais nous, les problématiques de l'Auvergne, on les connaît. Et ça nous intéresse qu'il y ait un programme orienté sur la ruralité, le désenclavement, la couverture médicale, internet'. Toutes ces questions-là, je vais les porter", a déclaré le président du conseil régional d'Auvergne Rhône-Alpes.

Outre les deux vice-présidences auvergnates, une commission devrait être attribuée au député du Cantal, Alain Marleix. Le maire de Montluçon Daniel Dugléry sera rapporteur général du budget. Laurent Wauquiez aurait aussi promis une fonction importante à Louis Giscard d'Estaing.
 

Quelles responsabilités pour les Auvergnats dans l'exécutif régional ?
En Auvergne Rhône-Alpes, sur 15 vice-présidents, 2 sont Auvergnats. Intervenants : Brice Hortefeux, vice-pdt délégué à la solidarité avec les territoires auvergnats, Martine Guibert, en charge des politiques sociales et de la santé, Laurent Wauquiez, pdt du Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes - Reportage de Brigitte Cante et Laurent Pastural

 

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus