Auvergne-Rhône-Alpes : l'opposition attaque Wauquiez pour “excès de pouvoir”

Les présidents des goupes d'opposition de gauche au conseil régional ont décidé d'attaquer Laurent Wauquiez devant le tribunal administratif pour "excès de pouvoir". Ils reprochent au président d'avoir "bafoué leur droit d'amendement" lors du vote sur le budget le 15 décembre dernier.   

Par AFP/PhB

Les présidents des quatre groupes d'opposition de gauche à la Région Auvergne/Rhône-Alpes ont déposé un recours pour "excès de pouvoir" à l'encontre du président Laurent Wauquiez (LR), devant le tribunal administratif de Lyon.

Dans ce recours, déposé mardi, les présidents des groupes Socialiste-Démocrate-Ecologiste-Apparentés(SDEA),Rassemblement Citoyens Ecologistes et Solidaires (RCES), PCF-FDG et PRG dénoncent le fait que "le droit d'amendement des élus régionaux (ait) été bafoué" lors du
vote du budget de la Région, le 15 décembre."Près de 50% des amendements déposés" par les groupes d'opposition de gauche, n'ont "pas été soumis au débat et au vote des conseillers régionaux", reprochent-ils .

Pour Monique Cosson, présidente du groupe RCES, le "refus de Laurent Wauquiez de soumettre nos amendements au vote lui a permis de mettre les sujets qui fâchent, tels que l'A45 ou la baisse de dotation pour les lycées sous le tapis (...) Avec ce recours, nous espérons pouvoir retrouver un fonctionnement normal dans l'assemblée et que les élus du délibératif soient plus respectés".

Joint par l'AFP, un porte-parole du cabinet de Laurent Wauquiez a fait valoir que les 41 amendements retoqués étaient "tous irrecevables, selon le règlement intérieur du conseil régional, instauré en début de mandature". Ce dernier stipule en effet que "toute dépense supplémentaire proposée doit être compensée par une recette supplémentaire pour respecter l'équilibre global du budget".

Sur le même sujet

Les + Lus