• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Avalanche des Deux Alpes : que s'est -il passé exactement ?

La piste de Bellecombe avec le pare- avalanches / © AFP
La piste de Bellecombe avec le pare- avalanches / © AFP

Qu'est ce qui a provoqué l'avalanche des Deux-Alpes ? Les lycéens lyonnais ont bravé les interdits en empruntant une piste noire fermée.Mais la coulée aurait pu être aussi déclenchée par le passage d'un autre groupe qui a coupé la piste en amont.Les précisions du procureur de Grenoble             

Par Philippe Bette

Le procureur de la République, Jean-Yves Coquillat , a précisé jeudi après-midi l'enchaînement des faits juste avant l'accident : 

Le groupe de 19 lycéens lyonnais s'est séparé car ils n'étaient pas tous du même niveau.Les encadrants étaient au nombre de 3.Aucun n'est moniteur de ski .Tous sont professeurs d'éducation physique.
  
 - Un premier groupe est parti skier de son côté sur des pistes faciles
 - Un second groupe d'une dizaine d 'adolescents voulait absolument skier sur cette piste noire  
 - Un troisième petit groupe est resté à l'hôtel après l' accident d'une éléve . Il était  placé sous l'autorité du professeur principal organisateur du         séjour.Celui -ci s'était opposé à la descente de Bellecombe .  

"Dès le matin, les élèves avaient manifesté le désir de skier à cet endroit. Le professeur responsable s'y était opposé" -  J.Yves Coquillat -


Le groupe qui a emprunté la piste noire l'a fait "en toute connaissance de cause". La piste était fermée par des filets mais les adolescents ont bravé l'interdit avec leur encadrant.Selon le récit de M. Coquillat, les élèves et le professeur ont enjambé le filet, haut d'un mètre et long de cinquante.

La coulée de neige a dévalé la pente après qu'un groupe de touristes hongrois et roumains ait coupé la piste en amont .Un témoin s'est manifesté pour l'expliquer.Le groupe de Lyonnais était alors en train de descendre la piste noire.Tous n'ont pas été emportés .Deux membres du groupe,un garçon et une jeune fille, leur professeur de 47 ans et un skieur ukrainien qui se trouvait là par hasard ont été emportés par l'avalanche.

Les secours sont intervenus rapidement.La jeune fille,Thelma a été retrouvée morte.L'autre adolescent,Léo, a été dégagé alors qu'il était en arrêt cardio-respiratoire.Il est décédé peu après à l'hopital.Le professeur a pu être dégagé lui aussi.Polytraumatisé,il a été héliporté sur le CHU de Grenoble. Ses jours ne sont pas en danger.Un touriste ukrainien de 57 ans, étranger au groupe, est  mort lui aussi dans l'avalanche.

  

"L'enquête devra déterminer l'état psychiatrique du professeur et sa capacité à encadrer un groupe" 


Le procureur de la République a annoncé que le professeur était placé depuis 16h30 en garde à vue pour homicides involontaires.Il a aussi déclaré qu'il ferait l'objet d'une expertise psychiatrique. "Ce qui justifie cette garde à vue,c'est que nous avions quelques difficultés à entendre (le professeur) sans mesure de contrainte", a indiqué M. Coquillat lors d'une conférence de presse. 

Le procureur de la République de Grenoble parle d'une conjonction de faits." Il faut se garder de tout jugement hâtif .Le professeur doit bénéficier de la présomption d 'innocence" . Les auditions des lycéens se sont poursuiviers à Lyon jeudi soir.Le procureur attend "des témoignages frais" des personnes impliquées dans la catastrophe. 30 enquêteurs sont mobilisés à cet effet pour recueillir la parole des témoins.     

Avalanche Deux Alpes : le point sur l'enquête
Les circonstances de l'avalanche qui a coûté la vie à deux lycéens lyonnais et à un touriste ukrainien aux 2 Alpes sont desormais plus claires .Le groupe de lycéens a bien bravé le danger alors qu'il était encadré. Le professeur a été placé en garde à vue pour homicides involontaires.
            

      

Sur le même sujet

Intervenants :

Les + Lus