Baromètre des villes cyclables : l'Auvergne plutôt en queue de peloton

L'édition 2021 du baromètre des villes cyclables dévoilée le 10 février dessine une carte des villes d'Auvergne plutôt défavorables à la pratique du vélo. Si Vichy et Cournon se distinguent par leurs efforts, la plupart des communes restent mal notées.

Aucune commune en vert et des progrès considérables à faire. Tel est le bilan du dernier baromètre des villes cyclables en ce qui concerne l’Auvergne.

Cette enquête réalisée tous les deux ans par la Fédération des Usagers de la Bicyclette a recueilli cette année 277 384 témoignages. Ses résultats, dévoilés le 10 février dessinent une France à plusieurs vitesses.

Si, dans le peloton de tête, Strasbourg, Grenoble, Rennes, La Rochelle, Bourg-en-Bresse ou encore Chambéry récoltent les louanges des cyclistes, aucune commune auvergnate ne s’approche du haut du classement. Sur une échelle de A à G où A sont les communes les  plus favorables au vélo et G les plus mal notées, les meilleures élèves de l’Allier, du Puy-de-Dôme, du Cantal et de Haute-Loire obtiennent au mieux un D (“moyennement favorable”).

Vichy et Cournon meilleures élèves d'Auvergne

Dans ce contexte mitigé, la commune auvergnate qui s’en sort le mieux est Vichy. Saluée pour l’agrément qu’elle offre aux cyclistes, la cité thermale se distingue par la qualité des services qu’elle offre. Le ressenti à vélo s’est même sensiblement amélioré depuis l’édition précédente du baromètre en 2019.

Deuxième ville auvergnate du classement, Cournon d’Auvergne enregistre aussi un ressenti “moyennement favorable” avec des efforts salués par les répondants.

Clermont-Ferrand : bilan "plutôt défavorable", mais en progrès

En dehors des deux villes citées plus haut, toutes les autres communes auvergnates mesurées sont jugées défavorables à la pratique du vélo à des degrés divers. 

C’est le cas de Clermont-Ferrand. Déjà notée E (“plutôt défavorable”) par les baromètres précédents, l’ancienne capitale régionale récolte la même appréciation cette année. Sévèrement jugée pour la qualité générale de son réseau cyclable, elle est très mal notée pour la sécurité qu’elle offre aux usagers. Les cyclistes interrogés s’y sentent globalement en danger. Points positif tout de même : la facilité avec laquelle on peut louer ou réparer son vélo, et la dynamique perçue, plutôt positive.

Dans la même catégorie, on retrouve Aurillac, Riom et Issoire.

Un cran en dessous, Ambert, Aubière, Brioude; Cébazat, Montluçon, Moulins et Romagnat décrochent un F (“très défavorable”.)

Le Puy-en-Velay et Thiers à la traîne, Chamalières lanterne rouge

Tout au fond du classement, La Roche Blanche, Le Puy-en-Velay, Thiers ou encore Volvic récoltent les notes les plus sévères avec un classement G, "très défavorable".

La plus mauvaise appréciation revient à Chamalières. Avec une note inférieure à 2, la commune de l’ouest clermontois se classe dernière d'Auvergne, avant-dernière d'Auvergne-Rhône-Alpes et parmi les 30 pires communes de France pour la pratique du vélo.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité