Bassin lyonnais Nord-Isère : fin de l'épisode de pollution de l'air

Publié le Mis à jour le

La préfecture du Rhône a décidé de lever ce lundi 10 août les mesures restrictives liées à l'épisode de pollution de l'air, dans le bassin lyonnais Nord-Isère. Parmi elles, la circulation différenciée dans l'agglomération lyonnaise. Elles étaient mises en place depuis vendredi.

Trois jours après, l'épisode de pollution de l'air à l'ozone est terminé dans le bassin lyonnais Nord-Isère. La préfecture du Rhône l'a annoncé dans un communiqué, lundi 10 août. 

"La qualité de l'air est revenue à un seuil normal ce jour dans le Rhône", est-il indiqué. L'ensemble des mesures restrictives annoncées vendredi dernier, sont levées. 
 

"Le niveau information recommandation est maintenu aujourd'hui (lundi 10 août) pour la zone des Côteaux", est-il ajouté. Ce niveau est également mis en application en Isère, dans le bassin d'air grenoblois.

L'arrêté préfectoral est donc abrogé.

 

Amélioration plus nette attendue jeudi


Atmo Auvergne - Rhône-Alpes note une amélioration progressive de la situation dès ce lundi : "Quelques orages sont par ailleurs possibles, et le vent va se renforcer dans le couloir rhodanien notamment, favorisant la dilution, des polluants. Les taux d'ozone devraient donc diminuer dans plusieurs zones de la région. Le risque de franchir le seuil d'information est faible, mais il existe encore dans la zone des Coteaux du Lyonnais, sous influence possible de la zone du bassin lyonnais nord-Isère à l'occasion d'un changement de direction du vent . La vigilance jaune est donc maintenue sur la zone des Coteaux uniquement."

Les prévisions sont similaires pour ce mardi 11 août, toujours selon Atmo Auvergne – Rhône-Alpes, qui voit "une situation problement assez équivalente à celle de lundi, avec une qualité de l'air moyenne à médiocre, mais sans dépassement du seuil d'information pour l'ozone. Amélioration plus nette attendue surtout à partir de jeudi 13 août".
 
 

Fin de la circulation différenciée à Lyon


Vendredi 7 août, la circulation différenciée avait été mise en place dans la métropole de Lyon - comprenant Villeurbanne et Calluire-et-Cuire. Depuis samedi à 5 heures du matin, les véhicules les plus polluants étaient interdits de circulation dans le centre de l'agglomération lyonnaise.  

Seuls les véhicules porteurs d'une vignette Crit'Air 0, 1, 2 ou 3 pouvaient circuler. Cette mesure ne s'appliquait cependant pas aux axes autoroutiers qui sillonnent la ville, et notamment l'A6/A7 et le tunnel de Fourvière.

Parmi les autres mesures désormais abrogées, l'abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h sur tous les axes routiers où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h. Les axes dont la vitesse est limitée à 80 km/h étaient limités à 70 km/h. 

C'était la deuxième fois en huit jours que la circulation différenciée était instaurée dans la région lyonnaise, l'une des plus polluées de France.