Pollution. Un troisième jour de restrictions de circulation à Lyon, Villeurbanne et Caluire

La pollution à l'ozone reste de mise sur le bassin lyonnais et le Nord-Isère. Faute d'amélioration probable avant le milieu de la semaine à venir, le préfet du Rhône annonce le maintien, lundi 10 août, de la circulation différenciée sur les trois communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire.

© Préfet Rhône
Au regard de la persistance de l’épisode de pollution en cours, le préfet du Rhône a décidé de maintenir les mesures de restriction en vigueur depuis deux jours. La circulation différenciée et la baisse des limitations de vitesse de 20km/h sont ainsi maintenues pour la journée du lundi 10 août 2020.
 

Depuis samedi 7 août, lla circulation différenciée est de rigueur à Lyon, mais également Villeurbanne et Caluire-et-Cuire.  Seuls les véhicules disposant des vignettes CritAir de classe "zéro émission", 1, 2 et 3 sont autorisés à circuler.
Ces mesures de restriction visent à à diminuer les émissions d’oxydes d’azote et de composés organiques volatils polluants. L'épisode de pollution à l’Ozone, de type estival O3, est en cours depuis quatre jours sur le bassin lyonnais/Nord-Isère.
 
Avec la canicule, les taux d'ozone restent élevés selon l'Observatoire de la qualité de l'air en Auvergne-Rhône-Alpes. Résultat : il faudra probablement attendre le milieu de semaine prochaine et le changement de temps pour que la situation s'améliore. En attendant, le respect des consignes reste de mise. 
 
Les pics d’ozone ont lieu l’après-midi, comme les pics de chaleur. Pour votre santé, il est donc recommandé d'éviter sorties et efforts de 13h à 20h afin de se protèger des effets de la canicule et de la pollution, rappelle Atmo.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement santé société