• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Canicule en Auvergne-Rhône-Alpes : ce qu'il faut faire (et ne surtout pas faire) pour échapper à la chaleur

Les fortes chaleurs arrivent en Auvergne-Rhône-Alpes et pour se rafraîchir, toutes les méthodes ne sont pas bonnes à prendre. / © GLYN KIRK / AFP
Les fortes chaleurs arrivent en Auvergne-Rhône-Alpes et pour se rafraîchir, toutes les méthodes ne sont pas bonnes à prendre. / © GLYN KIRK / AFP

Alors qu'une canicule intense s'annonce en Auvergne-Rhône-Alpes, mieux vaut prendre ses dispositions pour ne pas souffrir de la chaleur. Mais attention, entre idées reçues et pratiques dangereuses, tous les conseils ne sont pas bons à prendre. Voici un petit guide pour vous y retrouver.

Par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Vague de chaleur en prévision. Les températures vont flamber dans les jours à venir en Auvergne-Rhône-Alpes : plus de 40°C sont attendus à Grenoble, 35°C à Clermont-Ferrand et Vichy... Inutile de préciser qu'il va falloir s'organiser pour ne pas succomber à la canicule.

Passer sa journée dans l'eau ? Camper devant le ventilateur ? Investir dans une climatisation ? A chacun sa méthode. Pour autant, toutes ne sont pas bonnes à prendre : certaines peuvent être contre-productives voire dangereuses. Petit guide de survie en ces temps de canicule.

 

Ce qu'il faut faire


Boire. Le conseil paraît évident, pour autant il n'est pas toujours appliqué. Il faut boire (beaucoup) plus que d'habitude en période de fortes chaleurs pour compenser ce qu'on perd en transpirant, sans attendre la sensation de soif. Un conseil qui s'applique d'autant plus aux seniors.

Mouiller son corps. Dans la piscine, sous la douche... Peu importe le moyen, il faut rester au frais. Le mieux étant de se mouiller le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour. Et pour les trajets en voiture, munissez-vous d'un brumisateur !

Rester au frais. Il va falloir traquer les lieux frais pour ne pas trop souffrir ces prochains jours. Cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée : passez plusieurs heures par jour dans des lieux climatisés et évitez de sortir aux heures les plus chaudes de la journée ou de vous mettre en plein soleil. Également, les efforts physiques ne sont pas recommandés. Pour tenter de maintenir votre logement le plus frais possible, fermez les fenêtres, les volets ou les rideaux la journée et ouvrez-le soir ou la nuit s'il fait moins chaud.
 

Protéger sa peau. N'espérez pas parfaire votre bronzage lors des jours à venir. S'exposer trop longtemps au soleil serait une très mauvaise idée (surtout en maillot de bain), alors protégez-vous en portant de préférence des vêtements de couleur sombre, en tissu à fibres serrées. "En ville aussi, les UV sont nocifs et restent très dangereux pour la peau, notamment celle des plus jeunes", prévient le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (SNDV). Et gare aux plus petits qui doivent impérativement être protégés : chapeau, lunettes, tee-shirt à manches longues, vêtements anti-UV...

Si ça ne va pas, demandez de l'aide. Oui, les fortes chaleurs peuvent être dangereuses et impacter votre santé, quel que soit votre âge. Les signaux d'alerte pour un coup de chaud sont les crampes, une fatigue inhabituelle, les maux de tête, une fièvre supérieure à 38°, des vertiges ou des nausées, voire des propos incohérents. Si vous ou un de vos proches présente ces symptômes, allez voir un médecin et en cas d'urgence, contactez le 15. "Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches", conseille également Santé publique France.

 

Ce qu'il faut éviter

    
Boire trop, ou boire de l'alcool. S'hydrater en quantité excessive peut être dangereux pour le corps, donc gardez le sens de la mesure. Par ailleurs, l'alcool est hautement déconseillé quand il fait chaud. Rosé ou bières fraîches : pas d'exception, les boissons alcoolisées sont d'autant moins bien supportées en période de canicule.

Se baigner en rivière ou dans de l'eau glacée. Sur le moment, l'eau froide fait du bien mais il n'en est rien. Le corps la ressent plutôt comme une agression et va lutter pour maintenir la température corporelle à 37°C, ce qui va vous causer des efforts inutiles. Par ailleurs, attention au choc thermique... Même chose pour les baignades en lac ou en rivière : il existe un fort risque d'hydrocution. Ce choc thermique provoqué par la différence entre la température du corps et la fraîcheur de l'eau peut conduire à la noyade.
 

Dormir à côté d'un ventilateur. L'idée peut paraître lumineuse pour passer une nuit au frais... mais au bout de plusieurs heures, ce souffle d'air frais risque de dessécher les sinus ou la gorge et de causer des crampes ou contractions musculaires. Sans compter le risque pour les allergiques, plus exposés aux impuretés de l'air.

Se reposer sous un parasol. Rester à l'ombre, c'est rester au frais ? Encore une fois, fausse bonne idée. Se mettre sous un parasol ou dans un endroit ombragé ne protège qu'à moitié, puisque cela laisse tout de même passer 50% des UV, donc évitez. Attention également aux soi-disant protections solaires qui ne protègent pas ou trop peu, renseignez-vous sur les bonnes marques. Et une dernière idée reçue : porter un T-shirt blanc pour une baignade ne sert à rien car il laisse passer tous les UV.

 

Sur le même sujet

Les suites du vol au musée de Trévoux (Ain)

Les + Lus