Canicule et pollution de l'air : quelles conséquences sur nos fonctions respiratoires ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.A. avec D.B.

Dans le bassin d'air grenoblois et lyonnais, difficile de respirer, les alertes canicule et pollution s'additionnent en même temps que nos "fonctions respiratoires s'altèrent", comme le souligne le Pr Degano, pneumologue du CHU Grenoble-Alpes. Explications.

L'air devient de plus en plus étouffant dans l'agglomération grenobloise et lyonnaise/Nord-Isère. En plus des fortes chaleurs, le taux de pollution à l'ozone augmente. L'alerte canicule et l'alerte pollution ont été déclenchées l'une après l'autre. Quels effets sur nos fonctions respiratoires ? Le professeur Degano, pneumologue au CHU Grenoble-Alpes, nous répond.

 

Quelles sont les personnes les plus concernées ?

Tout le monde est gêné par la pollution et les grosses chaleurs mais c'est plus dangereux pour les personnes fragiles, comme les personnes âgées. Un projet collaboratif a été réalisé dans les villes européennes sur les admissions aux urgences lors des pics de chaleur. Ce qu'il en ressort, c'est que les plus de 75 ans ont vraiment un risque accru d'être admises à ces moments-là pour des problèmes cardiaques ou respiratoires, parfois graves. Aussi, il a été prouvé récemment par des chercheurs grenoblois que lors de températures extrêmes la fonction respiratoire est un peu moins bonne donc quand on est fragile des bronches, ce n'est jamais bien bon. Les asthmatiques sont donc également concernés, il faut éviter de trop ventiler, autrement dit de faire de l'exercice physique. 

 

Comment la chaleur et la pollution altèrent la fonction respiratoire ?

La première chose qu'on a démontré, c'est un lien statistique entre grosses chaleurs et gens malades. Et souvent, quand il y a une canicule, il y a plus de particules fines donc on a aussi montré que l'addition des deux fait que la fonction respiratoire s'altère. Mais comment elle s'altère, ça, on ne le sait pas encore. 
 
 

Comment se protéger ?

Le lien entre l'environnement et les pathologies respiratoires est largement prouvé. Il faut donc modifier notre mode de vie pour éviter de nous exposer et aussi pour moins polluer.