Amendes pour stationnement : ce qui va changer à Aurillac en janvier 2018

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Dubieilh
Mercredi 18 octobre, le conseil municipal d'Aurillac a délibéré sur la dépénalisation du stationnement qui aura lieu à partir de janvier 2018. Si dans les faits, le montant à payer en cas de dépassement d'horaire reste inchangé, il y aura de nouvelles procédures pour régler son amende.
Mercredi 18 octobre, le conseil municipal d'Aurillac a délibéré sur la dépénalisation du stationnement qui aura lieu à partir de janvier 2018. Si dans les faits, le montant à payer en cas de dépassement d'horaire reste inchangé, il y aura de nouvelles procédures pour régler son amende. © L.RibesAme

Mercredi 18 octobre, le conseil municipal d'Aurillac a délibéré sur la dépénalisation du stationnement qui aura lieu à partir de janvier 2018. Si dans les faits, le montant à payer en cas de dépassement d'horaire reste inchangé, il y aura de nouvelles procédures pour régler son amende.

Le conseil d'Aurillac a délibéré mercredi 18 octobre sur la question des amendes pour stationnement, pour savoir quelles sanctions adopter l'année prochaine. En effet, au 1e janvier 2018, le stationnement sera dépénalisé. En effet, les sanctions contre les dépassements d'horaires de stationnement ne seront plus gérées par l'État, mais par les collectivités locales. 

Finie donc l'amende à 17 euros pour tous : en effet, chaque commune pourra désormais choisir comment elle va sanctionner les automobilistes dissidents. À Aurillac, les changements sont finalement minimes. 

Payer dans les cinq jours

Si jamais vous dépassez la durée de stationnement et que vous vous faites épingler, vous devrez payer un Forfait Post-Stationnement (ou FPS) à partir de janvier prochain. Le montant de ce forfait : 35 euros. Mais ! Il sera minoré pendant cinq jours à 17 euros, le même montant que la contravention actuelle. En plus de cette minoration, le montant déjà payé par l'automobiliste pour stationner sera déduit du ticket.

Un exemple : si une personne paye 2 euros pour 2 heures de stationnement, mais qu'elle dépasse d'une demi-heure, elle sera sujette à un FPS de 17 euros, moins les deux euros qu'elle aura déjà payés, soit 15 euros. Si cette personne ne règle pas son ticket dans les cinq jours, elle devra alors payer 33 euros, car les deux euros seront toujours déduits. Enfin, si le fraudeur ne règle pas son FPS dans les 90 jours, ce sera alors considéré comme une contravention. Elle s'élèvera donc à 80 euros au minimum. 

Régler à l'horodateur

La mairie d'Aurillac a aussi décider de changer tous les horodateurs de la ville, pour permettre aux fraudeurs de payer leur FPS le plus rapidement possible. Ils pourront donc régler leur ticket sur ces nouveaux parcmètres, par carte bleue ou par espèce. 
Les automobilistes auront aussi la possibilité de payer via Whoosh, une application de stationnement mobile. 

Délibérations tendues

Cette question de la dépénalisation du stationnement a fait l'objet d'un débat lors du conseil municipal du 18 octobre. Notamment au sein de l'opposition de droite, par la voix de son représentant Jean-Antoine Moins. Celui-ci n'a pas tardé à publier un message sur les réseaux sociaux : 

Pierre Mathonier, le maire d'Aurillac, a d'ailleurs répondu à Jean-Antoine Moins lors de cette délibération :

Au terme de la délibération, l'opposition a voté contre ce Forfait Post-Stationnement, tandis que la majorité a voté pour.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.