• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Aurillac, Jean Todt fête les 10 ans de la marque Cantal Auvergne

Jean Todt, ici à un Grand Prix de Formule 1 en Italie, est venu à Aurillac dans le Cantal le vendredi 5 avril pour les 10 ans de la marque Cantal Auvergne. / © AFP/Andrej Isakovic
Jean Todt, ici à un Grand Prix de Formule 1 en Italie, est venu à Aurillac dans le Cantal le vendredi 5 avril pour les 10 ans de la marque Cantal Auvergne. / © AFP/Andrej Isakovic

Natif de Pierrefort, situé à 60 kilomètres d'Aurillac, Jean Todt est venu témoigner son attachement au département. Vendredi 5 avril, il était présent comme d’autres personnalités à Aurillac pour fêter les 10 ans de la marque Cantal Auvergne.

 

Par D.Cros

A l’occasion des 10 ans de la marque Cantal Auvergne, Jean Todt, le président de la fédération internationale de l’automobile était, vendredi 5 avril, à Aurillac dans le Cantal. 

Accompagné de son épouse Michelle Yeoh, actrice et productrice, il est venu dire son attachement à ce département. L’ancien directeur sportif de Ferrari (2004 à 2008) est en effet natif de Pierrefort, commune située au sud du département à 60 kilomètres d'Aurillac.

D’autres personnalités étaient présentes pour participer à l’évènement : l’acteur Thierry Lhermite, l’athlète Marie-José Pérec, la championne olympique de descente en 2002 Carole Montillet, l’entraîneur de l’équipe de France de trail Philippe Propage ou encore le président de l’AJA Auxerre Francis Graille et l’ancien président du Clermont Foot Claude Michy.

Interviewé par une des nos équipes, voici les réponses de Jean Todt à nos questions :  
 

Vous êtes natif de Pierrefort dans le Cantal, c'est un retour aux sources ? 

Je suis plus que content d’être là, je suis ému et nostalgique de ne pas pouvoir venir plus souvent. C’est formidable d’avoir cette manifestation à Aurillac. Cela me rappelle tellement de souvenirs. Ma dernière visite à Pierrefort remontre à approximativement 10 ans. Je suis né à Pierrefort, mon père était médecin. Il a quitté le village lorsque j’avais 4 ans pour aller s’installer en région parisienne.
 

Que pensez-vous de la limitation à 80 km/h sur les routes de France ?

Je suis favorable à cette limitation. On ne peut pas tolérer le nombre de blessés et morts sur les routes. Tout ce qui peut être fait pour diminuer le nombre de victimes, il faut le faire. Si le fait de diminuer la vitesse de 10km/h peut avoir un effet positif et bien il faut le faire. Cela étant, il faut être suffisamment créatif pour être capable d’adapter les situations en fonction des régions et des pays.
 

Votre passion, c’est le sport automobile. Que pensez-vous de l'évolution de la Formule 1 ?

La Formule 1 évolue bien comme d’ailleurs l’automobile en général. Cela a beaucoup changé, nous avons fait en sorte que la Formule 1 soit plus technologique, qu’elle fasse appel à des motorisations hybrides et qu’elle soit plus sûr. On ne veut plus non plus voir de blessés en compétition automobile.
 

L'image de la semaine : Mick Schumacher, le fils de Michaël Schumacher a fait ses premiers essais en Formule 1 ?

C’est formidable que ce garçon qui a vécu dans cet environnement ait la même passion que son père. Avec beaucoup de discrétion, de pudeur et d’humilité malgré, je dirai, ce que représente son nom. Il franchit petit à petit les étapes : Formule 4, Formule 3 où il a été champion l’année dernière, là il court en Formule 2 et il fait quelques essais pour Ferrari ou Alfa Roméo.

Sur le même sujet

Opération démoustication à l'Ile Verte

Les + Lus