• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Aurillac : un jeune de 16 ans retrouvé mort dans son lycée, la thèse du suicide privilégiée

La cité-scolaire Monnet-Mermoz à Aurillac (Cantal) / © Google Street View
La cité-scolaire Monnet-Mermoz à Aurillac (Cantal) / © Google Street View

La cité scolaire Monnet-Mermoz, à Aurillac (Cantal) est sous le choc : jeudi 29 novembre, un jeune lycéen de 16 ans a été retrouvé mort dans l'enceinte de l'établissement. Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'il s'agirait d'un suicide. Une minute de silence a été observée.

Par Renaud Gardette

Une cellule psychologique a été ouverte par le rectorat, pour essayer de gérer le choc des lycéens, des enseignants et des internes du lycée Monnet-Mermoz, à Aurillac (Cantal). Jeudi 29 novembre, vers 16 heures selon nos confrères de La Montagne, un jeune lycéen a été retrouvé décédé aux pieds d'un escalier externe dans l'enceinte de l'établissement.

Selon nos informations, les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'il s'agirait d'un suicide. La famille, arrivée il y a deux mois à peine de la Touraine, a été hospitalisée en état de choc.

Une minute de silence a été observée par l'ensemble des élèves et des enseignants dans l'après-midi. Une quinzaine d'élèves et une dizaine d'adultes ont pour l'instant bénéficié du soutien de la cellule de soutien, composée de membres de la Direction Académique de l'Education Nationale.

Selon Marilyne Lutic, directrice académique, "on essaye de ne pas faire de suppositions. Les élèves et les adultes sont libres de venir parler avec nous. La cellule restera ouverte toute la semaine prochaine si besoin."

Une enquête a été ouverte par le commissariat d'Aurillac pour déterminer les causes précises du décès.

Sur le même sujet

Exposition sur l'"Empereur Claude" à Lyon

Les + Lus