Cet article date de plus de 5 ans

A Aurillac, la boule lyonnaise se sent chez elle

Moins médiatique que sa cousine la pétanque, la boule lyonnaise est pourtant très spectaculaire. Les 9 et 10 avril, Aurillac accueillait un open qui a vu les meilleures quadrettes françaises s'affronter.
Les joueurs choisissent leurs boules en fonction de la taille de leur main, de leur poste et de leur technique. Ce choix doit cependant s'opérer dans certaines limites : le diamètre de la boule varie de 90 à 110 mm et son poids doit être compris entre 900 et 1 200 g.
Les joueurs choisissent leurs boules en fonction de la taille de leur main, de leur poste et de leur technique. Ce choix doit cependant s'opérer dans certaines limites : le diamètre de la boule varie de 90 à 110 mm et son poids doit être compris entre 900 et 1 200 g. © Claude Bernard
Le principe de la boule lyonnaise est assez simple : prenez quatre joueurs,donnez deux boules à chacun. Il s'agit pour chaque équipe d'envoyer un maximum de boules plus près du but que ne le sont celles de l'équipe adverse. Chaque boule ainsi placée vaut 1 point et la partie se joue en 13 points.

Au début de la partie, l'équipe désignée par le sort pour jouer la première lance une boule le plus près possible du but : c'est ce qu'on appelle pointer. Un joueur de l'autre équipe tente alors de ravir le point en envoyant une de ses boules plus près encore du but en évitant de déplacer une boule ou le but de plus de 50 cm car dans ce cas la boule jouée est perdue et l'adversaire a le choix de remettre en place l'objet déplacé ou de le laisser à son nouvel emplacement selon son avantage.

Enfin, avant chaque tir la cible doit être désignée. Le sport-boules lyonnaises, qui a connu quelques années difficiles, voit de nouveau des licenciés venir vers lui.

Guillaume Abelfo fait partie de la quadrette Boule Bugeysienne de Lagnieu dans l'Ain, il en est l'un des tireurs. A 23 ans, le jeune joueur truste les titres : champion du monde en tir progressif et recordman du monde de tir à cadence rapide en relais. Avec son collègue Alexandre Chirat (avec lequel il évolue dans un autre club, la Cro Lyon), ils viennent d'établir la meilleure performance mondiale : ils ont tapé 624 boules sur 660 tirées. Mais c'est le titre de champion du monde qu'il espère conserver.

Pour la qualité de leur organisation lors de cet open, les responsables du comité Cantal Lozère se sont vus confier l'organisation des championnats de France quadrettes de boules lyonnaises en juillet 2018 à Aurillac.
durée de la vidéo: 01 min 54
Open de Boule lyonnaise à Aurillac

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pétanque sport