"Ça fait travailler les articulations, le cœur et la respiration tout en prenant du plaisir" : les bienfaits du swing

Ce week-end, des dizaines de danseurs ont pris part au festival de Lindy Hop à Aurillac, dans le Cantal, pour venir découvrir ou perfectionner leurs pas de cette danse swing et jazzy, née dans les années 1920 à New York, aux Etats-Unis.

Pour sa cinquième édition, l'association Swing in Aurillac (Cantal) a remis son festival de Lindy Hop sur la piste de danse en organisant un stage de danse. Parmi la quarantaine de participants présents ce week-end, une majorité de débutants, ce qui ne les empêche pas d'avoir déjà une bonne dose de swing sous la chaussure !

"1 - 2 -3...double kick... pensez aux bonds !", entonne Alison Sanlaville, alors que ses élèves tentent de suivre ses pas en musique. Ce matin-là, ils découvrent le Lindy Hop, une danse qui a émergé de la musique swing, elle-même tirée du Jazz et popularisée par le trompettiste afro-américain Louis Armstrong.

durée de la vidéo : 00h01mn52s
Ce samedi 4 mai, des dizaines de danseurs ont pris part au festival de Lindy hop à Aurillac, dans le Cantal, pour venir découvrir ou perfectionner leurs pas de cette danse swing et jazzy, née dans les années 1920 à New York, aux Etats-Unis. ©Laetitia THEODORE / Lydie VERBIGUE / France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

"C'est une danse noire américaine née à la fin des années 1920 puis venue en Europe, explique la jeune professeure. C'est surtout une danse de couple, ludique et amusante. Avec la grosse période de confinement qu'on a eue, les gens ont été contents de se retrouver et de faire la fête ensemble, car en dehors d'être une danse, c'est aussi un mouvement social, ce qui explique qu'elle revient sur le devant de la scène."

Et à voir le bonheur sur le visage des danseurs, essayer le Lindy Hop, c'est l'adopter. "On ne sait pas si ce sont les bons pas, mais on vient avant tout pour se faire plaisir !", témoigne avec enthousiasme l'un des participants. "On est là pour se retrouver autour de la musique avec mon amie, surtout que le contexte extérieur est assez pourri en ce moment, avec beaucoup de mauvaises nouvelles... Mais ici, on est dans une bulle loin de tout ça et avec de la bonne musique !" Son amie confirme: "Ce que je trouve super dans cette danse, c'est la convivialité et l'esprit des années 30-40, je pense qu'elle me convient vraiment bien."

Il y a un côté santé dans cette activité.

Bruno Lagarde, Président de l'association Swing in Aurillac

La pratique serait même recommandée pour rester en bonne santé, c'est en tout cas l'avis de celui qui organise l'événement. "Ça fait travailler les articulations, le cœur et la respiration tout en prenant du plaisir", explique Bruno Lagarde, président de l'association Swing in Aurillac.

Mais pour bien danser, il ne faut pas négliger son équipement. Sur le stand de chaussures de danse, Marc vient de craquer. "C'est la première que j'en achète et je compte beaucoup dessus pour progresser", sourit le participant. Plus d'excuses effectivement pour ne pas briller sur la piste.