Culture. Des fiches techniques d’œuvre faites par des personnes handicapées au musée d’Aurillac

Pendant près d'un an, à raison d’une séance de travail par mois, des personnes atteintes de troubles psychiques ou moteur ont travaillé à la création de nouvelles fiches techniques d’œuvres d’art pour le musée d'Aurillac. / © Wilfried Redonnet/France 3 Auvergne
Pendant près d'un an, à raison d’une séance de travail par mois, des personnes atteintes de troubles psychiques ou moteur ont travaillé à la création de nouvelles fiches techniques d’œuvres d’art pour le musée d'Aurillac. / © Wilfried Redonnet/France 3 Auvergne

Vendredi 26 janvier 2018, le musée d’Aurillac a présenté de nouvelles fiches techniques d’œuvres à ses visiteurs. Et pas n’importe quelles fiches puisqu’elles ont été créées par des personnes souffrant de troubles psychiques et parfois moteur.

Par AT avec C.Darneuville

Micro à la main, les yeux rivés sur sa fiche, Sandrine Bouyssou raconte l’histoire de l’œuvre qu’elle a choisi de présenter aux visiteurs du musée d’Aurillac. Comme d’autres pensionnaires du Clos de Nouialles, elle a travaillé pendant près d’un an à raison d’une séance de travail par mois à la création de nouvelles fiches techniques d’œuvres d’art pour le musée de la ville. Un moyen pour elle : "d’exercer sa curiosité sur des tableaux et des sculpture."



Ces fiches vont au-delà de la simple description. Puisque deux médiatrices culturelles du Musée ont participé au projet en donnant des grilles de lecture au groupe pour le sensibiliser à l’art et permettre d’analyser une œuvre.

Pendant longtemps "les musées ont souffert d’une image un peu élitiste" d’après Pamela Brobst l’une des médiatrices culturelles. Raison pour laquelle ce projet a été bénéfique puisqu’il a créé un lien avec le direct avec le public : "Nous avons créé main dans la main des outils avec le public, qui lui sont destinés."

"c’était une occasion pour eux de se dire qu’ils savent faire des choses et peuvent apprendre"


Et cette initiative n’a pas été bonne que pour le musée, elle l’a avant tout été pour les créateurs des fiches. "Ils se dévalorisent assez facilement donc c’était une occasion pour eux de se dire qu’ils savent faire des choses et peuvent apprendre", explique Maud Chamayou, animatrice responsable du groupe d'entraide mutuelle du pays d'Aurillac.

Ces fiches baptisées "A B C d'ART" sont installées à proximité de chaque œuvre concernée et seront traduites en anglais mais également imprimées en braille dans les prochains mois. Le succès de l’opération pourrait voir naître d’autres fiches de la sorte dans les années à venir.

Culture. Des fiches techniques d’œuvre faites par des personnes handicapées au musée d’Aurillac
Intervenantes : Sandrine Bouyssou, résidente du Clos de Noailles ; Sylvie Brun, adhérente du groupe d'entraide mutuelle du Pays d'Aurillac ; Maud Chamayou, animatrice du groupe d'entraide mutuelle du pays d'Aurillac ; Pamela Brobst, Médiatrice culturelle au Musée d'art et d'archéologie de la ville d'Aurillac - Christian Darneuville, Wilfried Redonnet

 

Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus