Finale de la Coupe du monde : à Aurillac, les commerçants craignent la désertion de leurs boutiques pendant le match

Ce dimanche 18 décembre est le dernier dimanche avant Noël. Les commerçants doivent composer avec le finale de la Coupe du Monde. A Aurillac, certains ont trouvé la parade : ils ont tout simplement fermé boutique, en début d'après-midi.

A Aurillac, dans les 3 magasins de cette enseigne, en ce dimanche 18 décembre, les horaires ont été exceptionnellement modifiés pour permettre aux 50 salariés de regarder la finale de la Coupe du monde de football. La direction a choisi de fermer à 15h30. Joseph Chauvet, directeur E. Leclerc Aurillac, raconte : « On se demandait si on allait tirer au sort ceux qui travailleront le dimanche après-midi. Ce n’est déjà pas marrant de travailler un dimanche après-midi, si en plus tout le monde est devant la télé ou dans les bars entre amis en train de célébrer ce moment et que nous sommes coincés au boulot, c’est un peu dommage. On a fait cette concession. A moment exceptionnel, décision exceptionnelle ». 
 

"S’ils gagnent, tant pis on vendra moins de crêpes mais on fera la fête"


Le duel Messi – Mbappé pourrait bien perturber aussi l'affluence du Marché de Noël d'Aurillac. Il a ouvert il y a quelques jours et pour les commerçants, ce match à 16 heures, pourrait bien coûter la recette de l'après-midi. Cédric Deroussin, commerçant du Marché de Noël, souligne : « Le match aurait été à 18 heures ou à 20 heures, ça aurait été idéal pour nous. Mais c’est comme cela. Que voulez-vous faire ? Une Coupe du monde, c’est tous les 4 ans, et puis c’est l’équipe de France surtout. On est contents aussi. S’ils gagnent, tant pis on vendra moins de crêpes mais on fera la fête ». 

Des commerçants prêts à accueillir les clients


Dans cette boutique en revanche, hors de question de changer les habitudes. Elle restera ouverte jusqu'à 18h. Les 2 patrons boycottent ce mondial au Qatar. Ils en ont même fait un t-shirt sur lequel on peut lire « Ils se foot de la planète ». William Vedreine, commerçant, précise : « Déjà, on n’est pas passionnés par le foot, encore moins par ce qu’il se passe au Qatar. Après, on ne critique pas du tout ceux qui la regardent, on n’a pas du tout un côté intégriste à imposer nos idées. Au contraire, chacun fait ce qu’il veut. On est ouverts, on attend les clients qui n’ont pas envie de regarder le foot et on sera là pour les accueillir ».

Mais combien de clients potentiels échapperont à la ferveur de cette finale ? Face au Maroc, 20 millions de Français étaient devant leur télévision. Ils pourraient être 10 millions de plus potentiellement, ce dimanche.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité