Cet article date de plus de 5 ans

PRO D2. Au plus près des joueurs d'Aurillac, trois heures avant la 1/2 finale contre Mont-de-Marsan

A trois heures du début de la 1/2 finale d'accession en Top 14 entre Aurillac et Mont-de-Marsan, l'équipe cantalienne nous a ouvert ses portes pendant la collation. Et l'entraineur, Jeremy Davidson, a répondu à nos questions en direct sur Facebook.
A trois heures du coup d’envoi de la rencontre entre Aurillac et Mont-de-Marsan, les joueurs cantaliens sont rassemblés dans une salle à quelques mettre de la pelouse du stade Jean-Alric. C’est l’heure de la collation, de la partie de cartes pour les uns, des discussions pour d’autres ou de l’isolement sous le casque. A quelques heures de la demi-finale d’accession en Top 14, chacun se prépare à sa manière pour ce rendez-vous qui était un objectif affiché du club. 
 

En direct sur notre page Facebook, Jeremy Davidson a ajouté que disputer ce match à la maison était « un bonus ». « A nous d’utiliser ce bonus à notre avantage », a ajouté l’entraineur en chef du Stade Aurillacois. Le plus Cantalien des Irlandais n’est pas surpris de voir son équipe au rendez-vous du 28 mai. « Je savais qu’on avait une équipe capable de le faire, reconnait-il, mais après il faut compter sur plein de choses : les adversaires, les blessés, l’état de fatigue car la saison de Pro D2 est très longue ».
 

L’avantage du terrain, vraiment un avantage ?

En terminant 3e de la saison régulière de Pro D2, Aurillac a obtenu le droit de recevoir pour ce match décisif. Les Cantalous vont retrouver Mont-de-Marsan, deux semaines après une lourde défaite chez ces mêmes adversaires, sur le score de 36 à 18. « Je pense que ça va nous donner une petite motivation supplémentaire », poursuit Jeremy Davidson qui rappelle que le Stade « a fait une saison fabuleuse cette année à la maison. On n’a pas perdu ! »
 Pendant que l’entraineur répond à nos questions, ses joueurs emmagasinent du sucre et de la confiance en échangeant les uns avec les autres. Puis viendra le moment de regagner les vestiaires après une traversée de la foule qui s’annonce bruyante ! Le stade Jean-Alric sera plein pour cette rencontre. Une motivation supplémentaire pour les rouge et bleu. Jeremy Davidson pense que l’équipe « va aborder ce match avec beaucoup d’enthousiasme. On voit tous les gens, en ville, qui sont heureux d’avoir une demi-finale ici et qui attendent un gros match de nos joueurs ».
 

Le travail est fait, c’est aux joueurs d’arriver dans les bonnes conditions.


Ensuite, le coach prendra la parole, « une heure et demi avant le match », nous a-t-il dit, pour parler stratégie, technique…  « Il y a des joueurs dans l’équipe avec qui on discute de leur rôle, on fait des petits ateliers de touches pour se souvenir des attitudes qu’il faut avoir dans ce match, les endroits où on va viser par rapport à l’adversaire. Mais le travail est plutôt fait, c’est aux joueurs d’arriver dans les bonnes conditions… »
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade aurillacois rugby sport pro d2