Rugby : l’entraîneur du Stade Aurillacois Thierry Peuchlestrade licencié

Mardi 14 janvier, Thierry Peuchlestrade, l’entraîneur du Stade Aurillacois, a été démis de ses fonctions. C’est Roméo Gontineac, actuel entraîneur des espoirs, qui devrait prendre le relais au sein de l’équipe.
 

Mardi 14 janvier, après 17 saisons passées au Stade Aurillacois comme entraîneur, Thierry Peuchlestrade a été licencié.
Mardi 14 janvier, après 17 saisons passées au Stade Aurillacois comme entraîneur, Thierry Peuchlestrade a été licencié. © Jérémie FULLERINGER / MAXPPP
Selon non confrères de L’Union du Cantal, mardi 14 janvier, l’entraîneur du Stade Aurillacois, Thierry Peuchlestrade, a été démis de ces fonctions. Joint par téléphone, il a confirmé cette information. Il a appris la nouvelle lors d’une rencontre avec le président Christian Millette mardi 14 janvier matin. Thierry Peuchlestrade a passé 17 saisons à Aurillac, et a commencé par entraîner les espoirs. Son licenciement serait à effet immédiat.

Une conférence de presse attendue

Contacté, Christian Millette ne dément pas et annonce une conférence de presse mercredi 15 janvier, dans les locaux du Stade Aurillacois.  Le club a tweeté : "Le président donnera les informations officielles sur l’équipe d’entraîneurs qui assurera la fin de saison.Cette conférence sera à suivre sur notre page Facebook".
C’est Roméo Gontineac, actuel entraîneur des espoirs, qui devrait prendre le relais au sein de l’équipe. Le club est actuellement 14e de Pro D2, sur 16 équipes. Il a encaissé une cinquième défaite à domicile contre Grenoble vendredi 10 janvier, sur le score de 14 à 19. Le Stade Aurillacois devance Rouen de 3 points, premier relégable. Le club doit affronter Perpignan en déplacement le 17 janvier puis recevoir Rouen le 24 janvier, pour un match décisif.

Une décision tardive ?

Pour certains fans du Stade Aurillacois, cette décision intervient peut-être un peu tard. Une membre de l’Amicale des supporters indique : « On voyait bien sur le terrain qu’il y avait un malaise. Peuchlestrade et Bester, l’entraîneur des premières lignes, ne se parlaient pas. On voudrait bien sauver la peau de notre équipe en Pro D2. C’est peut-être une bonne réaction, qui intervient sans doute un peu trop tard. Roméo Gontineac est un garçon très bien, qui a de bons résultats avec les espoirs. La question est de savoir qui va maintenant entraîner les espoirs ».
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade aurillacois rugby sport pro d2