"Ça nous sort des leçons" : des collégiens repeignent leur cour de récré pour s'initier au street art

La 8ème édition du festival de street art 10ème Art vient de débuter dans le Cantal. Et il n’y a pas que des artistes professionnels qui mettent la main à la pâte ! Des collégiens de Saint-Flour ont participé à cet événement artistique en peignant une fresque dans leur cour de récréation.

En quelques coups de pinceaux, la cour de récréation se transforme en œuvre d’art grandeur nature. "C'est bien, au moins ça nous occupe. Ça peut nous apprendre plein de choses, comme des couleurs que l'on ne connaît pas, des formes", témoigne Noa, l'un des apprentis peintres du jour. L'adolescent et ses camarades de classe ont été invités par les organisateurs du festival de street art 10ème Art à mettre de la couleur sur les murs de leur établissement scolaire à Saint-Flour, dans le Cantal. 

Une fresque pour s'évader

"Ça nous sort des leçons et de l'école", se réjouit Héloïse, 11 ans, en s'appliquant à la tâche. "Ça apporte de l'imagination, ça décore... Il n'y a pas ça dans tous les collèges", reconnaît à son tour Camille. Si la peinture de cette fresque colorée est une façon de s'évader pour les collégiens, elle doit aussi transporter dans la rêverie tous ceux qui la regarderont. La technique est donc aussi importante que le message que transmet le dessin.  

Le dessin est un mélange entre un moulin à vent, une éolienne et un ventilateur, en clin d'œil à Saint-Flour, la cité du vent. C'est un objet un peu futuriste qui absorbe les nuages et renvoie ensuite plein d'éléments de décors répartis le long de la fresque.

Vincent Pietri

Directeur artistique du festival 10ème Art

Pendant que les collégiens continuent leur chef-d’œuvre, l'artiste Mister Tris se consacre à la façade de l’établissement scolaire, perché à plusieurs dizaines de mètres du sol. Ce professionnel du street art, a pensé sa peinture en fonction de ce jeune public. "J'avais l'idée que ce soit un enfant qui porte un petit bateau, dans un champ avec une vue du Cantal. Il regarde les nuages et il y a des bateaux immenses dans le ciel. Chacun peut y voir ce qu'il veut", explique Tristan Menard.

durée de la vidéo : 00h01mn57s
La 8ème édition du festival de street art 10ème Art vient de débuter dans le Cantal. Et il n’y a pas que des artistes professionnels qui mettent la main à la pâte : des écoliers et des collégiens participent à cet événement artistique en peignant une fresque dans leur cour de récréation. Intervenants : Noa, Héloïse, Camille, Mister Tris street artiste, Vincent Pietri directeur artistique du festival 10ème Art. ©Eloise Gerenton / Lydie Verbiguie / Stéphanie Salmon

Près de 400 jeunes participants

Ces ateliers artistiques à ciel ouvert avec des élèves s'inscrivent dans le programme du festival 10ème Art. La 8ème édition vient juste de commencer et l'objectif est toujours le même : importer la peinture dans tout le Cantal, y compris dans les écoles. “On peut recroiser des élèves quelques mois ou quelques années après, qui gardent un souvenir de ces ateliers. On retrouve dans des structures scolaires ou en stage au sein de l'association", constate Vincent Pietri, le directeur artistique du festival porté par l'association aurillacoise 10ème Art. Dès la fin de semaine, les fresques de cet établissement seront terminées. Près de 400 élèves auront participé à cette mobilisation haute en couleur. 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité