Cinquante emplois d'assistants de vie à pourvoir dans le Cantal

L'ADMR (Aide à domicile en milieu rural) du Cantal lance ce lundi 19 septembre une semaine de recrutement, sur tout le département. Confrontée à un manque de candidatures, la fédération d'associations d'aide à la personne organise des "job datings" dans 10 villes. Plus d'une cinquantaine de postes à temps plein sont à pourvoir immédiatement.

Après des ennuis de santé, Jeannette Charmes, 89 ans, a besoin d'aide au quotidien dans sa maison de Marcolès, dans le Cantal. Alors, depuis 5 ans, Sabine Vermeil est devenue son assistante de vie. « Le matin, on la lève, on la fait déjeuner. Après, l’infirmière passe pour les médicaments. Ensuite, à midi, on lui fait un gâteau, avant de lui faire réchauffer le repas. On essaye de les aider au quotidien et de les accompagner. »

"On a le sentiment du devoir accompli"

Entre les tâches ménagères, les 2 femmes prennent aussi le temps de papoter. Et pour Jeannette, le temps devient moins long. « Elles savent ce qu’elles ont à faire. Je les estime beaucoup. Les maisons de retraite, c’est beau, j’irais peut-être un jour mais, tant que je les aurais elles, je resterai dans ma maison ». Sabine est salariée de l'ADMR, l'Aide à Domicile en Milieu Rural. Sur son secteur, elle intervient chez une dizaine de personnes. « C’est le relationnel qui est important. On a le sentiment d’un devoir accompli car ils ont le sourire quand on s’en va ».

durée de la vidéo : 00h01mn57s
L'ADMR (Aide à domicile en milieu rural) du Cantal lance ce lundi 19 septembre une semaine de recrutement, sur tout le département. Confrontée à un manque de candidatures, la fédération d'associations d'aide à la personne organise des job dating dans 10 villes. Plus d'une cinquantaine de postes à temps plein sont à pourvoir immédiatement. ©L.Theodore/L.Ribes

Des refus de prise en charge

Mais le métier peine à attirer : horaires contraignants, salaire de départ tout juste au niveau du SMIC… Dans le Cantal, il manquerait au minimum 50 aides à domicile, à temps plein. Marie-Françoise Soubiron, présidente de l’ADMR : « Il y a des refus de prise en charge de dossiers car on n’est pas capables de les assumer. On refuse pour un certain temps, on leur dit non pour ce mois-ci ou pour 2 mois. On leur propose de rappeler ensuite pour voir où on en est, si la situation a évolué. » Dans le département, l'ADMR compte plus de 6 000 bénéficiaires pour 700 salariés. Dans les 5 années à venir,  20% du personnel pourrait faire valoir ses droits à la retraite. Il y a donc urgence à recruter, c’est pour cela que la fédération d’aide à la personne organise un job dating dans 10 villes.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité