Dans le Cantal, certains hôteliers attendent toujours les touristes

Le Comité Régional du Développement Touristique d'Auvergne a annoncé que les professionnels du tourisme étaient globalement satisfaits du mois de juillet 2015. Pourtant, certains hôteliers cantaliens connaissent actuellement une très mauvaise saison. Ils ont beaucoup de mal à afficher complet.

Nous sommes à Saint-Cirgues-de-Jordanne, une très petite commune du Cantal située près de Vic-sur-Cère. Une commune qui dispose notamment d'un hôtel deux étoiles ouvert à l'année. 15 chambres, un restaurant, une piscine chauffée, un sauna, un jacuzzi. L'endroit a de quoi faire rêver. Et pourtant, comme beaucoup d'autres établissements de la région, cet établissement connaît une baisse d'activité notable. L'hôtel ne sera complet que durant la période du festival de théâtre de rues d'Aurillac (24 au 27 août 2015). En dehors de cet événement, le "planning ne se noircit pas" selon les propriétaires de l'établissement. 

En Auvergne, si les limonadiers ont tiré avantage de la météo de ce début d'été, l'hôtellerie restauration aurait enregistré une baisse de chiffre d'affaires de l'ordre de 10 à 15 %. Les professionnels du secteur dénoncent "une concurrence déloyale" des sites de location sur Internet. Pour les hôteliers, il y a urgence à réguler l'activité. La solution, selon eux, que les sites de location sur Internet s'acquittent de la taxe de séjour et de la TVA.

Les propriétaires de l'hôtel de Saint-Cirgues s'interrogent sur leur avenir. Aujourd'hui, ils affirment ne plus pouvoir vivre de leur travail. Une bonne nouvelle cependant : l'hôtel sera complet le 6 juillet 2016. L'organisation du Tour de France a en effet réservé toutes les chambres de l'établissement. "C'est une bonne nouvelle...si on est encore là" nuance la propriétaire.