Disparition inquiétante dans le Cantal : le corps sans vie de la quinquagénaire a été retrouvé

Mercredi 2 juin, les gendarmes du Cantal avaient lancé un appel à témoins. Une femme de 50 ans n’avait pas donné signe de vie depuis le 31 mai, alors qu’elle était partie en randonnée dans le secteur du puy Mary. Son corps sans vie a été retrouvé en début d'après-midi.

Depuis mardi 1er juin, une vingtaine de gendarmes étaient à la recherche d'une femme de 50 ans dans le secteur du puy Mary dans le Cantal. Elle a été retrouvée morte.
Depuis mardi 1er juin, une vingtaine de gendarmes étaient à la recherche d'une femme de 50 ans dans le secteur du puy Mary dans le Cantal. Elle a été retrouvée morte. © Valérie Riffard / FTV

Mercredi 2 juin, en début d'après-midi, les gendarmes du peloton de gendarmerie de montagne (PGM)  de Murat ont retrouvé le corps sans vie d'une quinquagénaire qu'ils recherchaient depuis la veille. Son corps a été retrouvé dans le secteur du Claux, là où se concentraient les recherches. Une enquête est ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de sa mort. Le parquet a confirmé l'ouverture de l'enquête. L'hypothèse du suicide n'est pas exclue.

Un appel à témoins

Un peu plus tôt dans la matinée, sur leur page Facebook, les gendarmes du Cantal avaient relayé un appel à témoins, après la disparition inquiétante d’une femme de 50 ans, dans le secteur du puy Mary. Le chef d’escadron Christophe Sergent, officier de permanence opérationnel du groupement de gendarmerie du Cantal, avait expliqué : « Sa disparition a été signalée au commissariat de Tours par sa fille, qui n’avait pas de signe de vie depuis le 29 mai. Le signalement a été fait auprès du commissariat de police de Tours. On a engagé des recherches car on avait une géolocalisation sur le Cantal. On a découvert son véhicule sur la commune du Claux mardi 1er juin et on n’a plus de nouvelles de cette dame depuis. Il s’agit d’une personne qui pourrait avoir des pensées suicidaires ».

Une vingtaine de gendarmes avaient été mobilisés

La quinquagénaire aurait été aperçue mardi 1er juin dans le secteur du Falgoux et elle aurait cherché à rejoindre Le Claux où son véhicule est stationné. D’importants moyens de gendarmerie avaient été mis en place afin de retrouver cette personne disparue. Le chef d’escadron Christophe Sergent indiquait : « Le peloton de gendarmerie de montagne (PGM) de Murat, les personnels de la compagnie de Mauriac et le drone du groupement sont mobilisés. Il y a aussi une équipe cynophile du PGM. Cela représente une vingtaine d’hommes ». Les recherches avaient été lancées mardi 1er juin en fin de journée. Elles se sont interrompues vers 23 heures avant de reprendre ce mercredi 2 juin. Les gendarmes concentraient leurs recherches sur le secteur du Claux et du Falgoux, par les crêtes car la quinquagénaire était censée emprunter le GR 400. Le corps sans vie de cette femme a été retrouvé par les gendarmes en début d'après-midi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers disparition